7
Neon Genesis Evangelion

par jihemgé le mer. 27 avril 2016

Après Rei autour de laquelle tournait le volume 3, le quatrième opus de la série présente Asuka, un nouveau personnage féminin, qui est l'opposée même de Rei par son comportement et la nature des ses relations avec Shinji.
Dans l'ensemble, le scénario est toujours aussi maîtrisé, et l'auteur nous emmène exactement là où il le voulait. Toutefois, je n'ai pas été aussi convaincu par ce tome. Les scènes d'introduction, qui approchent souvent le shojo dans leur tonalité, sont un peu longues. C'est amusant, bien entendu, mais sans grande originalité, et on se surprend à attendre la suite. Peut-être est-ce dû au fait qu'Asuka, malgré son caractère extraverti, est un personnage plus conventionnel sur le fond que ne l'est Rei, et que le contraste entre ses deux comportements, selon qu'elle s'adresse à ses supérieurs ou aux deux autres pilotes des EVA, est traité de façon trop caricaturale.
Consécutivement, et toujours par comparaison avec les premiers volumes, on ne peut s'empêcher de trouver que les scènes d'action faisant intervenir les mécas sont trop brèves et, pour ce qui est de celle qui se veut la "principale", contre le septième ange, elle ne nous inquiète jamais vraiment : on pressent que les deux jeunes pilotes vont en venir à bout et, de fait, c'est le cas, et même assez facilement. On reste donc sur notre faim.
Côté dessin, il n'y a rien à redire. C'est toujours aussi réussi, l'univers d'Evangelion prenant de plus en plus de consistance au fil des volumes.

En bref

7
Neon Genesis Evangelion
jihemgé Suivre jihemgé Toutes ses critiques (17)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire