Critique Manga Kaijin Reijoh #9

8
Kaijin Reijoh

par MassLunar le dim. 7 juil. 2024 Staff

L'éveil de l'Eros

Conclusion de l'arc de la bataille de l'Ultraréincarnation. 

La bataille contre la secte adepte des monstres atteint ici sa conclusion dans un volume ultra-rythmé et épique  dans lequel Tetsuya Tashiro impose le meilleur de son style explosif, violent et épique à travers deux féroces combats finaux.

D'un côté, Innami prend sa revanche face à la dernière lieutenante du parti, Sakazaki. Avec leurs compétences presque similaires de nymphes aux reliques de tueurs psychopathes, c'est un combat tranchant,  sans pitié, tout en rapidité que se livre les deux adversaires. 

De l'autre, Asuma se dresse face au gourou, Furano et ses trois gardes du corps monstrueux. Le combat à mains nues est tout aussi haletant face à un gourou totalement obsédé par les monstres qui se révèle être aussi une bête de sexe. 

Sans faiblir au niveau du rythme, le mangaka insère quelques flash-backs judicieux sur les motivations du gourou et de la lieutenante. Alors que l'un est guidé par son obsession et son amour pour les monstres, l'autre est emmurée dans sa vengeance envers l'Etat suite à une terrible mise en quarantaine. Véritable survivante de l'enfer, on comprend aisément les motivations de Sakazaki tandis que le gourou s'avère être un homme lambda, employé, mari et père sans histoire qui a décidé, après un tragique évènement, de céder à ses fantasmes et son attirance pour les monstres,  un personnage sinistrement drôle dans sa perversité. Le gourou incarne le reflet négatif d'un Asuma , un éros déformé par son attirance contre-nature pour les monstres tandis qu'Asuma devient vraiment dans ce combat un guerrier de l'Eros qui dévoile ici une compétence vraiment innatendue.

Ainsi, en plus de la férocité de ses deux combats, le mangaka renverse un peu l'intrigue avec un étonnant rebondissement à travers le pouvoir d'Asuma. 

Sans conteste, ce tome 9 fait partie, pour l'instant, des meilleurs volumes de la série, rien que pour ces deux combats explosifs qui viennent mettre un point final à cette bataille face au parti de l'Ultraréincarnation mais l'ombre du véritable adversaire étend de plus en plus son emprise, un adversaire qui n'est autre que la source des monstres.

En bref

Un tome 9 qui clôture avec panache l'arc de la secte de l'Ultrareincarnation. Tetsuya Tashiro impose deux combats finaux passionants et bien rythmés toujours servis par une narration explosive et lisibile avec à la clé, une révélation sur les pouvoirs d'Asuma, véritable guerrier de l'Eros.

8
Kaijin Reijoh
Positif

Deux combats féroces et haletantes

Le style explosif et lisible de Tetsuya Tashiro qui combine adroitement les flash-backs révélateurs et la férocité des combats

La révélation du pouvoir d'Asuma, véritable atout pour la suite de l'intrigue

Negatif

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (564)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire