Critique Manga Alice in Kyôto forest #2

7
Alice in Kyôto forest

par Tampopo24 le mer. 19 juin 2024 Staff

Conte de fée nippono-occidental

Après un premier tome à la jolie atmosphère étrange et brumeuse mais au scénario un peu mince, j'ai été agréablement surprise par cette suite et fin qui a su totalement transformer l'essai.

Plus proche pour moi d'un Magicien d'Oz que d'une Alice au pays des merveilles, l'aventure vécue par notre Alice m'a enchantée cette fois parce qu'elle mêlait belle ambiance victorienne, fantastique japonais et développement psychologique des personnages. Enfin ! Le cadre n'est plus juste le prétexte à de folles aventures, il est celui par lequel se déploient les thèmes souhaités par l'autrice et ils sont charmants comme tout.

J'ai beaucoup aimé percer à jour la nature de ce lieu, plus proche d'ailleurs d'une sensibilité japonaise qu'occidentale, contrairement à ce que le titre veut nous faire croire. Il y est question de palais avec prince et princesses un peu à la mode Kaguya, cartographe veuf qui regrette leur femme devenue déesse grâce à ses bonnes actions, où encore âme qui doivent se trouver pour ne pas disparaître (un petit air de Chihiro pour moi). Et c'est ce mélange qui m'a touchée et séduite, bien plus que dans le premier tome.

J'ai aimé voir Alice prendre son envol, oublier pourquoi elle était là, et se focaliser sur elle, ce qu'elle aimerait être. Le chapitre sur sa quête personnelle est probablement le plus réussi de l'oeuvre avec celui où elle perce à jour les mystères de cet univers. Et c'est un beau message que celui d'apprendre à se trouver soi-même et non à travers les autres. 

Il y a certes un volet romantique tout mignon qui forcément émouvra les amateurs du genre, entre l'histoire du cartographe qui pleure encore sa femme partie trop tôt, ou la quête de Ren et les retrouvailles si particulières avec Alice, qui fleurent si bon les contes de fées. C'est mignon tout plein et le dessin rond et lumineux de Niwa Haruki y contribue bien avec ses fleurs, ses rubans et autres motifs très "shojo mignon".

En bref

Finalement c'est par cette suite que la série a su révéler toute sa richesse en nous sortant de cette brume abstraite pour nous offrir une histoire avec une vraie thématique : la recherche de soi. J'ai aimé la façon dont les autrices ont marié leurs influences japonaises et occidentales pour ce résultat onirique à la brume fantastique poétique et si jolie. C'est au final un nouveau fort joli conte de fée un peu hors du temps.

7
Alice in Kyôto forest
Positif

De forts jolis dessins

Une histoire qui prend et fait sens

Le thème de la quête de soi

Le pouvoir des livres et de l'imaginaire

Des romances mignonnes

Une jolie histoire qui tient bien en juste 2 tomes

Negatif

On est loin du Alice au pays des merveilles annoncé

L'ensemble reste rapide et survolé

On ne sort pas trop des clichés du genre

L'intégration de la seule scène d'action est ratée

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1730)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire