Critique Manga Fool Night #2

9
Fool Night

par Kikô2401 le mer. 30 nov. 2022 Staff

Une enquête policière se met en place

Ce second tome, de Kasumi Yasuda peut se scinder en deux parties. La première partie est dans la continuité du premier tome. La seconde partie présente une tournure au niveau de l’histoire : on est plongé au cœur d’une enquête dont Toshiro fera partie prenante.

Le tome débute par un bref rappel de l’histoire : depuis cent ans, un épais nuage empêchait le soleil d’éclairer la Terre. La nuit et l’hiver se prolongèrent à jamais et la plupart des végétaux périrent. L’humanité plaça alors ses espoirs dans la technique de la « transfolraison ». Deux choix ultimes s’offrent à un peuple aux abois. Mourir comme un être humain ou abandonner le règne animal pour mener une nouvelle vie en tant que plante. Parfait pour débuter cette nouvelle lecture.

Il présente également de manière succinte les personnages principaux : Toshiro (le personnage central), Yomiko (son amie d’enfance), Sumi (la pianiste que Toshiro a aidé dans le précédent tome) et Jin (le directeur de la section « sans affectation »).

Toshiro est invité par Sumi à un de ses concerts. Il y va avec Yomiko et se confie au sujet de sa mère. Sumi est libérée du poids de son père. Toshiro fait marche arrière quant au contrat qu’il avait passé avec Yomiko, à savoir retrouver quelqu’un pour elle. Même l’argent ne le fait pas changer d’avis.

Jin et Toshiro se rapproche : Jin invite Toshiro à une soirée poker après le travail mais seulement dans le but de l’aider à tricher en utilisant le don de Toshiro qui peut écouter les sanctiflores autour de la table.

Par la suite, une enquête a lieu pour découvrir le responsable de 22 assassinats concernant des humains. Seulement, il n’y a pas d’empreinte laissée… l’institut public de transfloraison est sollicité car de gros soupçons font faisceau vers un sanctiflore.

Le début de ce nouveau tome prend le temps de terminer l’histoire du précédent tome et, petit à petit, introduit une nouvelle trame semblant être très intéressante. Le passage de l’une à l’autre se fait tout en douceur, calmement et avec parcimonie. Ce changement dans le cours de l’histoire est très agréable. En effet, cela renouvelle complètement le récit et lui donne une petite touche venant apporter du sel à l’histoire avec les sanctiflores. De cette manière, on ressent que tout n’est pas rose et que des voix s’élèvent contre cette technique de transfloraison.

Les dessins, au premier abord, sont toujours aussi particuliers et peuvent bloquer certaines personnes. Toutefois, l’histoire vaut vraiment le détour et, passé les premières pages, on finit par se faire à se trait atypique.

Certains dessins sont toujours faits à la va vite : un œil manquant au personnage, souci avec une bouche mal placée…

En bref

Fool night 2 est toujours aussi plaisant. Le twist s’opérant dans ce tome est un bon ajout qui devrait permettre à la série de bien se développer. Je suis curieux de découvrir la suite de cette histoire !

9
Fool Night
Positif

L'histoire originale (liée à l'environnement)

L'enquête policière se mettant en place

Negatif

les dessins pouvant rebuter

Kikô2401 Suivre Kikô2401 Toutes ses critiques (59)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire