Critique Manga Saint Seiya - The Lost Canvas (recueil d'histoires)

8
Saint Seiya - The Lost Canvas (recueil d'histoires)

par Auray le mar. 5 juil. 2022 Staff

Les Chevaliers d'or sont de retour !

Cela faisait cinq longues années que Shiori Teshirogi n'avait pas repris son matériel à dessin depuis la fin de la saga Lost Canvas. Ces petits chapitres remplis de nostalgie ont été publié en 2021, dans le magazine Red Champion. La nostalgie s'empare directement de nous une fois ce manga ouvert. Par contre, on est en droit de se demander ce que ce recueil d'histoires nous propose.

C'est divers et varié, forcément. Il y a dix épisodes au programme, dont une qui se déroule en trois parties. On peut aller de quelques pages à une trentaine, par exemple. Certains seront anecdotiques, d'autres, un peu moins, comme souvent dans ce genre d'exercice. Pour autant, tous sont d'une qualité graphique indéniable, comme nous a habitués l'auteure depuis ses débuts. Et, ça reste un des gros points forts. Quelques pages de batailles, et, la mise en avant de certains personnages ont de quoi vous faire arrêter quelques secondes pendant cette lecture.

De plus, les Éditions Kurokawa ont eu la bonne idée de laisser les notes avant chaque histoire. De quoi se remettre dans le contexte de l'époque, car, parfois, on parle de lecture datant de plusieurs années en arrière de la saga originelle. Toutefois, on peut compter sur elle pour connaître les détails sur le bout des doigts. Par contre, attention, parfois, les annotations sont mises à côté des unes et des autres, toutefois, elles concernent en fait les histoires suivantes. Ou alors, pour les trois parties, elles sont mises du haut vers le bas, sur le même feuillet.

On a un instant, après la guerre sainte, auprès de Yato et Yuzuriha. Cette partie est calme et avare en révélations, mais, elle permet tout de même de compléter la fin de la saga. On aura aussi les tourments d'Alone, qui discutera pour l'occasion avec Minos, un des personnages un peu trop vite développé dans le troisième tome de la série, spécifiera notre autrice. Le Chevalier de la Balance, du fait d'avoir vécu très longtemps, aura de quoi nous satisfaire concernant à ce qui s'est passé durant l'avant-dernière guerre sainte, soit cinq cents ans en arrière. Il parlera de Crest, qui sera mis en valeur à deux reprises. Même le cancer aura à un moment son heure de gloire.

Sinon, c'est tout de même l'histoire en trois parties qui est la plus qualitative, forcément. Elle met en place une mission commune entre Sisyphe, le Chevalier d'Or du Sagittaire, et Asmita, celui de la Vierge. L'âme du frère décédé du premier n'est pas en paix, et, il va falloir y remédier. Être deux ne sera pas de trop, et qui sait, cela permettra peut-être à accéder au fameux éveil du huitième sens. Les dessins ici prennent une tout autre dimension.

On finira ce recueil d'ailleurs entre ce chevalier ailé et notre Tenma, héros de bronze de la première saga. Shiori a eu pour cet épisode carte blanche, et elle s'est fait plaisir, et, pour le coup, il est partagé. En plus d'un épisode qui met en avant le jeu pour mobile Zodiac Braves, il y en a pour tous les goûts et toutes les époques dans ce petit extra. On rappelle aussi que notre auteure à collaborer à la création de ce nouvel opus vidéoludique. Au final, on aura envie de replonger dans Lost Canvas ou ses Chroniques afin de parfaire cette petite lecture qui a le mérite d'exister et de prolonger le mythe.

En bref

« J'espère que ce volume vous plaira. » Shiori Teshirogi avril 2021.

8
Saint Seiya - The Lost Canvas (recueil d'histoires)
Positif

Shiori Teshirogi n'a rien perdu de son talent

Toutes les époques de cette longue saga sont représentées

Quel plaisir de revoir Tenma, Alone, ou les Chevaliers d'Or.

Le dernier chapitre est entièrement choisi par sa créatrice

Les annotations remettent dans le contexte les différentes histoires

Un fond d'écran inédit à télécharger en cadeau

Indispensable pour les fans

Negatif

Dispensable pour les autres

Quelques notes seront mises bout à bout sans spécifier le chapitre concerné

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (724)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire