Critique Manga Clevatess #1

10
Clevatess

par juju le mer. 8 juin 2022 Staff

Le sort de l'humanité dépend d'un bébé

Clevatess est l’un des 4 rois-démons, le seigneur des bêtes démoniques. 13 héros envoyés par le roi d’Hiden tentent de le tuer. Ce dernier n’avait pas vu d’Hominidés depuis 1 millénaire. Mais même armés de leurs meilleures épées et de leur meilleur métal, ils sont décimés en quelques instants, n’effleurant à peine une corne du monstre. Il se demande alors pourquoi les humains l’attaquent et surtout comment ils ont fait pour l’égratigner. Il va chercher des réponses auprès du commanditaire, le roi d’Hiden. Mais ne trouvant aucune réponse, il va tout détruire. Seulement, au moment de partir, on le supplie de s’occuper d’un bébé. Le démon accepte et va essayer de comprendre les humains en l’élevant.

Clevatess je vous le dis d’ores et déjà, c’est un coup de cœur. En lisant la 4ème de couverture et le résumé, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Frieren. Surtout dans la démarche de changement de point de vue, d’habitude on raconte comment les héros se stuff pour affronter le démon, ici, tout est déjà prêt, ils sont devant le démon et meurent lamentablement. Le démon cherchant alors à comprendre les humains, un peu comme notre elfe Frieren.

L’auteur nous propulse dans un monde très riche et surtout très bien détaillé. J’adore. C’est précis, c’est réfléchi et surtout c’est bien raconté. Le monde s’appelle Edthea, il est divisé en 5 régions, qui ont toutes une particularité. Par exemple, la spécialité d’Hiden c’est d’affiner et de façonner les métaux. La seule région capable de fabriquer des armes à partir de minerai magique. Toutes les autres régions ont une particularité, je vous laisse découvrir tout ça.

Les personnages sont très attachants. Parce que la démarche de Clevatess est de s’entourer de personnes capables de s’occuper d’un bébé. On va alors découvrir Alicia. Une humaine qui faisait partie des 13 héros, Clevatess lui redonne vie grâce à son sang, faisant d’elle une immortelle, elle va servir de servante. Le démon va également prendre forme humaine, pour passer inaperçu auprès des humains, mais cette nouvelle apparence va lui jouer des tours, beaucoup plus fragile. L’auteur n’hésite pas non plus, à nous partager par deux fois, quelques souvenirs de personnages, permettant de mieux les comprendre et de toujours plus s’y attacher. En particulier ce personnage qui sert de nourrice aux brigands, Nell, qui part la vie qu’elle a vécu, nous touche beaucoup.

Et enfin, des brigands vont alors profiter du désordre ambiant, pour tenter de proposer de fausses lames sur le marché. Ce qui va amener beaucoup d’action au récit.

Le récit change complètement de ton, très Dark Fantasy au départ, on bascule vers une sorte de tranche de vie où le démon sous forme humaine tente de comprendre le fonctionnement des humains au travers d’un bébé. Le monde n’en reste pas moins violent et Clenn (nom de Clevatess sous forme humaine) va alors très vite s’en rendre compte. Mais certaines touches humoristiques permettent d’adoucir ce monde et rendre cet univers encore plus plaisant. 

Au final, un univers qui me parle totalement, c’est plaisant à lire, c’est relativement beau graphiquement, et surtout l’auteur à semer des graines pour de futures intrigues qui vont jalonner les prochains tomes. Aucun doute là-dessus, on ne va pas s’ennuyer, y’a de quoi faire dans cet univers très riche.

En bref

Au final, un univers qui me parle totalement, c’est plaisant à lire, c’est relativement beau graphiquement, et surtout l’auteur à semer des graines pour de futures intrigues qui vont jalonner les prochains tomes. Aucun doute là-dessus, on ne va pas s’ennuyer, y’a de quoi faire dans cet univers très riche.

10
Clevatess
Positif

Un petit côté Frieren

Un univers très détaillé

Des personnages charismatiques

Plein de rebondissements

Negatif

juju Suivre juju Toutes ses critiques (243)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire