Critique Manga Réincarné dans un autre monde #4

8
Réincarné dans un autre monde

par Auray le lun. 23 mai 2022 Staff

À bois noueux, hache affilée !

« Réincarné dans un autre monde » est un isekai qui m'a plu rapidement. Les slimes ont l'avantage de me faire craquer, certes, mais, c'est surtout leur emploi qui est incroyable. On reste ici dans un exercice inédit. Par contre, on le voit encore sur cette couverture, le visage figé du héros reste pour moi assez bizarre. Parfois, je me demande même si ce n'est pas pour que ça aille plus vite à appliquer sur la planche à dessin. Il est vrai que les rythmes des parutions au Japon sont toujours très rapides. Je pense sincèrement que c'est une indication du créateur original, Shinkô Shotô. En tout cas, dans ce tome ce sera moins franc, et c'est déjà pas mal.

Comme dans la vraie vie, parfois les paroles c'est sympathique, mais, les actes sont tout de même bien les bienvenues. Et, Yûgi ne manque pas de générosité à ce niveau. Car, dans la première partie, il est prêt à affronter un dragon bien plus puissant que lui, à première vue, afin de sauver des humains qu'il connaît à peine. Sinon, le mot de la couverture amovible parle du futur exploit. Cette fois, il ne suffira pas d'un seul coup pour abattre la bête. Il rajoute qu'il a pris beaucoup de plaisir à nous conter ce moment, et, ça se voit.

Les pleines planches sont magnifiques. Elles mettent en valeur le ciel, comme la dangerosité de l'animal sortie de l'imaginaire commun. On est pris dans les pensées du personnage principal qui essaie, tant bien que mal, de ne pas trop y laisser de plumes. Les anciens pouvoirs devront être employés autrement, les nouveaux, on espère, qu'ils feront une apparition profitable.

Ce qui est positif, c'est que le tout ne s'arrête pas là. On parle aussi bien de l'après. Qu'est-ce que l'on peut faire suite à un combat ? Une fois la quête remplie, on peut en commencer une autre, plus tranquille, mais, ô combien nécessaire pour la suite. La cueillette des champignons peut commencer !

Enfin, un voyageur se doit de refaire ses bagages, et, ce temps est arrivé. Notre ami prend des informations sur les villes à proximité, il en choisit une qui l'attire pour sa gastronomie. Cependant, il va falloir mériter ce moment. Le bois pour le feu manque, et, il faut à tout prix faire quelque chose à ce niveau pour le restaurant, mais, aussi, pour les habitants surpris de ces nouvelles conditions climatiques extrêmes.

Couper du bois ne suffira pas, il faudra aussi trouver une solution contre les possibles intoxications au monoxyde de carbone par exemple, ou encore, sécher correctement les bûches. Si elles le sont trop, elles bruleront trop vite, si ce n'est pas assez, elles produiront trop de fumée. Des aventures du quotidien très concrètes, et, justement, j'ai trouvé ça passionnant, car, la magie n'est jamais bien loin non plus. Ça nous fait rêver tant de facilité. Pourtant, on se demande bien ce qui se cache derrière ce grand froid soudain ? On le saura bien assez vite à mon avis.

En bref

« On m'a dit que la nourriture était délicieuse, ici. »

8
Réincarné dans un autre monde
Positif

Le visage de Yûji parfois expressif

Un dragon qui impressionne

Une quête secondaire rigolote

Une nouvelle ville à découvrir

Des missions concrètes en découlent

Negatif

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (714)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire