Critique Manga Blissful Land #2

6
Blissful Land

par Tampopo24 le sam. 14 mai 2022 Staff

Guérir les maux de ses voisins

L'occasion se présentant, même si j'ai été un peu déçue par le premier tome qui n'était qu'un "BrideStories-like", j'ai eu envie de poursuivre la découverte et avec des ambitions revues à la baisse, j'ai passé un bien meilleur moment avec un gros sentiment d'être comme au Bhoutan en train de mesurer le BNB, le taux de Bonheur National Brut des habitants. 

En effet, les défauts perçus dans le premier tome n'ont pas disparu. C'est toujours un peu trop léger. Le dessin a toujours des tocs qui m'agacent avec les grilles de rougeur sur les joues de l'héroïne et le regard de poisson mort du héros. Il y a encore un petit côté catalogue par moment pour présenter les différents aspects de la vie des habitants du Tibet.

Cependant, en suivant Moshi Lati et Kang Zhipa sur les routes du Tibet pour aider les habitants qu'ils rencontrent, se dégage un vrai sentiment de lire une histoire paisible et reposante. Si je n'ai aucun attachement pour eux, je ressens tout de même un vrai plaisir d'aller à la découverte des petits maux des uns et des autres, à soigner avec les plantes médicinales et astuces du cru, dans de splendides paysages naturels. C'est relaxant.

J'ai aimé la variété des situations, de celui qui souffre du mal des montagnes et doit aller retrouver sa soeur malade qui s'est autrefois occupée de lui, en passant par un vieux papy gagnait par les maux de la vieillesse qui se plaint de sa femme qui n'est plus comme avant mais qui réalise qu'en fait si, ou encore les hommes qui ont trop bu après une fête traditionnelle, celui se faisant passer pour le fils perdu d'une vieille femme et finissant par être accepté, ou encore la rencontre avec une amie de Kang Zhipa qui est fermière et éleveuse.

Chaque rencontre est un moment tendre et apaisant, le plus souvent un peu humoristique aussi, où les personnages tirent de jolies leçons de vie pour leur future vie commune et leur avancée dans l'âge. C'est mignon tout plein. J'ai eu une grosse préférence pour celle mettant en scène ce couple de personnes âgées où le temps est passé, les corps ont changé, l'expression des caractères un peu aussi, mais où leur âme est restée intacte. C'était adorable.

En bref

Certes, il ne faut pas chercher dans Blissful Land la même virtuosité, la même profondeur et le même attachement que dans Bride Stories mais je reviens un peu sur ce que j'ai dit, c'est tout de même une série correcte, qui offre des moments adorables où découvrir les us et coutumes des tibétains. Il est juste dommage que souvent les héros fassent surtout de la figuration à cause de leur côté trop lisse et que ce soit les personnages de passage qui fassent tout, car vu qu'on en change souvent, ça empêche tout attachement. Cela reste cependant un joli moment de lecture fort reposant.

6
Blissful Land
Positif

Une lecture reposante

Plein de bons sentiments

Un joli moyen pour découvrir les us et coutumes, et les paysages du Tibet

Des histoires avec des personnages de passage attachants

Negatif

Toujours un Bride Stories-like moins qualitatif

Des héros trop lisses et transparents

Des situations classiques avec parfois peu de relief

Un dessin avec des tics toujours problématiques

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (796)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire