Critique Manga 100 Jours avant ta Mort #6

8
100 Jours avant ta Mort

par Auray le jeu. 12 mai 2022 Staff

La fin d'une incroyable aventure

« 100 jours avant ta mort » de Migihara n'a pas été un récit banal. C'est après avoir lu « 300 jours avec toi », chez le concurrent, Doki Doki, que j'en ai pris conscience. Le tout a vraiment été écrit avec sensibilité, le petit couple Taro et Umi sont aussi adorables. Il faut souligner que les dialogues sont très agréables à lire, tout en fluidité, sans jamais en faire trop dans le sentimentalisme, et, surtout, on arrive à faire passer des messages plutôt positifs sur des sujets très difficiles, comme, le deuil.

De plus, ici, la trame change, et, propose l'inverse que ce qu'est censée proposer ce type de scénario. Ce n'est plus le garçon qui doit sauver la fille, mais, Umi, qui s'engage, depuis le volume précédent, à une course contre la montre. Effectivement, Taro a du tout oublié de la petite afin de la sauver définitivement de la mort. En conséquence, c'est un autre lui qui se présente à la petite. Un aspect inédit de ce genre de récit est à lire ici.

Lors de notre lecture, on appréciera toujours ces petits retours en arrière dans le passé. Ils permettent d'en savoir plus sur les premiers émois, qui font tant défaut à notre personnage principal. Le fait qu'il est peu sympathique, voir, en manque d'empathie sur cette situation gravissime, pourrait nuire définitivement aux sentiments de l'écolière. Leur amour n'a jamais été aussi mis à rude épreuve... S'en sortiront-ils ? Car, il faut le rappeler, aussitôt que l'on a résolu un problème, aussitôt un autre, plus grand, a pointé le bout de son nez. On a vraiment l'impression que le jeune garçon ne pourra retomber amoureux de son amie d'enfance. Le dieu malicieux, organisateur de toutes ces épreuves, va-t-il gagner cette fois-ci ?

Enfin, quelques épisodes bonus permettront de conclure le tout. L'occasion de remettre en avant quelques personnages secondaires que l'on a appréciait. On a aimé les détester aussi, avant qu'ils ne deviennent des amis inséparables. Il y aura également un épisode spécial qui se passera dans le futur, avec cette fois-ci, nos enfants qui ont atteint l'âge de la maturité. Mais, qui sera donc présent à ce grand rendez-vous ?

« 100 jours avant ta mort » est, encore une fois, une série tout en sensibilité. Que ce soit les dialogues, ou, les dessins, le tout forme en ensemble cohérent. En plus, il a été vraiment difficile de savoir ce qui allait pouvoir bien se passer, ce tome ne fait pas exception. Je trouve que ce genre de petite série pourrait sincèrement convenir à tous les amateurs d'histoire d'amour avec un grand A, ou alors, pour ceux qui aiment les tranches de vie se déroulant au sein d'un établissement scolaire. C'est un livre pas comme les autres, qui peut avoir une résonance universelle, car, un jour ou l'autre, nous sommes tous confronté au décès d'un proche. Alors, je vous laisse découvrir ces ultimes pages de la série, et, vous souhaite le meilleur, une longue vie, bien supérieure à 100 ou 300 jours, évidemment.

En bref

« Tu veux à ce point retrouver celui que j'étais ? Le Taro que tu as en face de toi ne te convient vraiment pas ? »

8
100 Jours avant ta Mort
Positif

Une fin travaillée sur deux tomes

Taro et Umi nous font pleurer encore une fois

Les dessins, toujours plein de délicatesse

Des dialogues sensibles

On revoit les personnages secondaires

Quelques histoires bonus intéressantes

Negatif

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (695)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire