Critique Manga In the Land of Leadale #1

8
In the Land of Leadale

par Sachiko-chi le mer. 9 févr. 2022 Staff

La légendaire Cayna de retour dans son monde de fantasy !

In the land of Leadale est la nouveauté manga des éditions Doki-Doki, un titre qui sort un peu au bon moment puisque l’anime est en pleine diffusion et ce depuis le 5 janvier ! C’est une alternative pour découvrir le titre aussi.
Ce manga est toujours en cours au Japon avec 4 tomes de parus, et comme la plupart des titres du genre, c’est une adaptation d’un light novel (l’inverse arrive très rarement). Pour les fans de light novel, sachez qu’il est toujours en cours au Japon aussi avec 5 tomes de parus.
Pour en revenir à ce manga, il nous est proposé par pas moins de quatre personnes ! Ceez au scénario, Tsukimi Dashio au dessin, Tenmaso au chara-design et enfin Suzukaze Ryo à la conception. Ces quatre personnes sont d’ailleurs encore inconnus chez nous et pour certains In the land of Leadale est leur premier titre.
Je n’avais pas de grosses attentes par rapport à ce titre, et franchement j’ai bien accroché, j’ai beaucoup aimé le personnage principal !

Pour ceux qui ne l’auraient pas vus, ce titre est un isekai, donc un personnage de notre univers qui se réincarne dans un monde de fantasy issu d’un jeu vidéo ou non. Ici, c’est le cas, nous faisons la rencontre de façon déconcertante de Cayna, une jeune fille qui pense être dans son jeu vidéo, mais qui se rend rapidement compte qu’elle est bloquée dans Leadale et qu’elle n’a aucun moyen de se déconnecter. Elle découvre assez rapidement aussi que beaucoup de temps s’est écoulé dans l’univers de Leadale, pas moins de 200 ans, alors que dans son monde d’origine, il ne s’est écoulé que 2 secondes. Le temps d’une coupure d’électricité et Cayna n’était plus de ce monde, mais de retour de façon définitive dans celui de Leadale. Notre héroïne va devoir apprendre à vivre dans ce nouveau monde, et surtout à reprendre ses marques, puisque quelques années ont passé depuis.

Déjà ce que je trouve bien avec ce titre c’est que notre personnage principal est une femme, c’est une marque d’originalité parce qu’on a très peu d’isekai avec une femme en personnage principal. Mais c’est surtout que le récit sera plus sympathique à suivre, on n’aura pas de fan service inutile et relou avec les femmes, et c’est vraiment appréciable. Malheureusement à cause de ce genre de choses, j’évite les isekai avec des hommes, très rapidement on y découvre l’envers du décor, et ce n’est franchement pas agréable à lire et suivre, donc quand c’est une femme d’impliquée, je ne suis pas trop déçue.
De plus Cayna, notre héroïne est absolument adorable à suivre, il y a une partie d’elle qui veut s’acclimater à ce nouveau monde et une autre qui est quand même attachée à son ancienne vie. Pour cette dernière, on va en découvrir un peu sur elle et sur l’accident qu’elle a eu, bien que l’on ne connaisse pas tous les détails de ce qui a pu se passer ou de cet accident. En revanche dans le monde de Leadale, elle découvre toutes les sensations du jeu qu’elle ne pouvait pas ressentir, mais c’est surtout que Cayna est géniale, elle va venir faire tout ce qu’elle peut pour les villageois, les aider et combler les lacunes qu’elle a rencontré dans son ancienne vie. Ce que j'ai beaucoup apprécié avec Cayna, c'est aussi sa réaction quand elle prend conscience de sa position, elle n'est pas forcément heureuse de cette situation, mais elle prend le tout avec calme tout de même, et elle s'y habitue petit à petit.

Si on rencontre Cayna, les auteurs ne se contentent pas de nous la présenter, ils vont nous poser un peu les bases de l’univers. On ne connaît pas encore quels sont les enjeux, mais on en découvre un peu. On va voir que le monde ne tourne pas forcément seulement autour de la magie, on a l’impression qu’il y a que notre héroïne qui puisse l’utiliser. Et quand les villageois parlent d’histoire, on a un petit aperçu de ce qui a pu se passer pendant 200 ans, mais surtout que Cayna est un personnage important et connu qui a grandement participé à la formation de leur histoire, j’ai trouvé que c’était très sympathique.

Mais ce qui est cool avec ce titre, et qui peut plaire à beaucoup de personnes, c’est le côté jeu vidéo qui est assez présent. On se rend compte que c’est un jeu en réalité virtuelle pour Cayna, et dans sa réincarnation, tout est précisé pour l’utilisation de sorts, de points de magie aussi ou encore des compétences. C’est très complet, peut-être même un peu trop, si le côté jeu vidéo est super sympathique à découvrir et à utiliser, sur certaines planches c'est un peu trop immersifs, et ça coupe un peu le rythme. Je comprends tout à fait que ceux qui n’ont pas l’habitude de jouer, les termes peuvent être compliqués voire peut-être même barbants sur certains points, et coupent la lecture… Ce premier tome est très introductif, on ne sait pas trop où l’on va pour le moment, mais l’univers semble riche tout de même avec pas mal d’idées abordées assez brièvement qui ne demandent qu’à être exploitées !

En bref

Un premier tome auquel j'ai bien accroché tout de même ! J'aime beaucoup la réincarnation de Cayna dans ce monde de fantasy, dans lequel elle utilise toutes les compétences qu'elle avait dans le jeu vidéo. Le tome est très introductif en nous présentant Cayna et des idées pour développer le scénario. Mais ça manque d'enjeux clairs et on ne sait pas trop à quoi s'attendre dans les nouvelles aventures de Cayna.

8
In the Land of Leadale
Positif

De très jolis dessins

Une protagoniste très attachante et adorable

L'utilisation de la magie

Les termes de jeux vidéos utilisés

Un isekai avec une femme qui limite le fan service

Développement du passé de Cayna

Un peu d'histoire sur le monde de Leadale

Negatif

Manque d'enjeux clairs

Les termes de jeux vidéos un peu trop présents à certains moments

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (339)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire