Critique Manga La sorcière aux champignons #1

8
La sorcière aux champignons

par Sachiko-chi le mar. 8 févr. 2022 Staff

Une sorcière noire à la magie douce et aux bonnes intentions.

Voilà un titre que j’attendais avec grande impatience de pouvoir découvrir ! Non pas pour son résumé hyper original, ou son succès au Japon, loin de là je pense ! Mais tout simplement parce que La Sorcière aux champignons signe le retour de la mangaka Tachibana Higuchi chez nous ! Pour certains d’entre vous, ce doit être une interrogation mais pour d’autres ce doit être un plaisir, en effet, la mangaka est connue chez nous pour son titre L’Académie Alice en 31 tomes et son spin-off L’Académie Musicale Alice en 3 tomes.
Mais pour moi c’est encore spécial ! En effet, j’ai pu découvrir ce manga d’abord par son anime et c’était un des premiers que j’ai pu regarder, j’étais tellement fan de Natsume et Mikan que je voulais en voir plus, et c’est comme ça que L’Académie Alice est devenu un de mes premiers mangas. Je savais que la mangaka faisait son retour et il me tardait de le découvrir ! Et voilà choses faites, j’ai enfin pu lire sa nouvelle saga toujours en cours au Japon avec 3 tomes de parus, j’imagine que l’on va rapidement rattraper sa parution, et ça me rend un peu triste… mais tellement heureuse de retrouver la mangaka !

Avant de rentrer dans le vif de l’histoire, j’aimerai bien souligner le travail de Glénat qui nous propose une couverture mate toute douce et des petits champignons en reliefs pailletés, un toucher que j’aime beaucoup !
Et pour l’anecdote sympathique, la mangaka utilise le mot champignon en français pour son titre au Japon, c’est mignon et ça fait plaisir de voir du français !

Bien, passons aux choses sérieuses, si vous le voulez bien ! Dans cette nouvelle saga, on fait la rencontre d’une sorcière répondant au nom de Luna, une jeune fille surnommée sorcière noire, parce qu’elle a des pouvoirs qui n’apportent pas forcément la sympathie des autres, et tout ce qu’elle touche ou qui rentre au contact avec elle, soit se retrouve empoisonné comme les êtres humains, soit des champignons poussent comme sur les objets. A cause de ça, elle est rejetée par le village, et vit en reclus dans sa forêt avec des amis animaux qui parlent.
J’avoue que ce n’est clairement pas le sujet le plus original qui soit, et déjà vu à plusieurs reprises ce genre de scénario, mais je crois que je pardonne facilement à la mangaka, mais je n’oublie pas tout de même !

Forcément on se prend de sympathie pour Luna, qui malgré son statut veut faire le bien autour d’elle, et elle crée des médicaments presque inimaginables pour le commun des mortels pour être agréables envers eux. Si les villageois adorent ses médicaments, ils ne savent pas que c’est elle qui les crée, et les vend par le biais de l’apothicaire, qui en sait un petit rayon sur elle. D’ailleurs, la relation entre elle et l’apothicaire de ce village nous est expliquée dans un chapitre bonus à la fin, qui permet d’en connaître un peu plus sur l’univers et les sorcières.
Luna est timide, mais est une bonne sorcière et une bonne dessinatrice. Ce qu’elle peut faire du dessin, j’ai trouvé que c’était génial à découvrir, et il va surtout jouer un rôle important dans ce titre, et dans sa rencontre avec Henri. Un garçon qui va se prendre d’affection pour elle à ses risques et périls, on se doute bien que de la romance va être développée, et je l’attends avec impatience !
On fait aussi la rencontre d’un troisième personnage qui va jouer un rôle aussi pour la suite, puisque l’on voit beaucoup dans ce premier tome, c’est Claude, il semble vouloir la protéger tout en ne démontrant aucune affection pour elle, c’est toujours un mystère ce genre de personnages pour moi mais pourquoi pas.

Ce premier tome et cette saga en générale possède des atouts indéniables ! Tout d’abord le dessin de la mangaka est toujours aussi superbe ! J’adore son dessin qui est doux et agréable, et il arrive à me toucher surtout dans certaines scènes où Luna se retrouve avec Henri, j’ai trouvé que c’était romantique et superbe. Et puis, pour moi, c’est toute la nostalgie de retrouver la patte de la mangaka, ça y joue aussi vous me direz.
Mais c’est surtout son univers original ! En effet, on reprend des codes classiques de la magie comme on peut le voir avec Luna, l’idée de la chasse aux sorcières aussi, celles qui pratiquent la magie blanche comme on se doute et celles qui pratiquent la magie noire. Ces dernières semblent avoir une épée de Damoclès au-dessus de la tête, et si elles ont tendance à faire trop de bruit, c’est l’échafaud qui les attend. Cette idée sur les sorcières est accentuée aussi par son ambiance moyenâgeuse que l’on retrouve dans les décors et les vêtements que portent tous les personnages. On est dans une ambiance d’époque et qui immerge complètement.
Mais surtout ! Je trouve que l’idée des champignons est exceptionnelle, tout tourne autour des champignons, ça en devient presque une obsession ! Les médicaments, les différentes sortes de champignons que l’on pourrait comparer à des esprits, ou encore toute la maison de Luna est construire avec des champignons, y a de l’idée derrière et la mangaka nous sort de nombreuses pages bonus pour expliquer les différents champignons ou encore l’agencement de la maison de Luna ! Je crois que je n’aurai jamais autant écrit le mot champignon que dans cette chronique !

En bref

Une nouveauté que j'attendais avec grande impatience et je ne suis pas déçue de retrouver la mangaka chez nous ! On retrouve les idées classiques et clichés du shojo romantique, mais y a d'autres idées intéressantes et originales comme l'utilisation des champignons ! Mais je pense que pour ce titre, c'est surtout la nostalgie qui parle, et il plaira sûrement aux fans de la mangaka !

8
La sorcière aux champignons
Positif

Des dessins toujours aussi doux et agréables

Des personnages attachants dès le premier tome

Un univers original sur les sorcières

L'utilisation des champignons qui n'est pas commune

Une petite romance toute mignonne à venir

La nostalgie bien présente

Un travail d'édition superbe

Negatif

Des idées classiques

Le personnage de Claude dont je ne suis pas fan du caractère

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (339)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire