Critique Manga Shangri-La Frontier #3

7
Shangri-La Frontier

par Auray le lun. 7 févr. 2022 Staff

L'efficacité avant tout

Je ne sais pas si j'étais moins alerte à ce moment-là, mais, j'avais trouvé le tome deux de Shangri-La Frontier un peu plus mou que son début en fanfare. Et vous, c'était comment de votre côté ? Maintenant, avec du recul, je pense qu'il préparait tout simplement à cette nouvelle étape qui va nous être conté dans le troisième opus inspiré des jeux en ligne à succès, les fameux MMORPG.

Pourtant, le début n'est pas des plus épiques. Sunraku se défait assez vite de la quête des lapins vorpalin... pour bien entendu en ouvrir une autre ! Mais, on met ça de côté pour l'instant, car, il va falloir songer à ouvrir les zones suivantes quand même.

Pendant que notre héros prend de l'expérience, certains visent plus haut. Car, son ami Pencilgon commence sérieusement à envisager de combattre l'un ses Sept Suprêmes, le monstre unique du nom de Wezaemon. Elle va d'ailleurs rassembler plus tard nos ami(e)s afin d'établir un véritable plan, et, surtout, des informations. Tout ne sera pas si facile cette fois. Et, donc, c'est à ce moment-là que le titre se remet à décoller !

Jusqu'à maintenant, on se promenait un peu au hasard et avec des objectifs à court terme. Ici, on renoue avec l'ambition des débuts du titre, et, ça fait plaisir à lire ! Ce n'est pas que l'on n'aime pas les parcours qui permettent d'avoir de nouvelles armes ou des capacités éblouissantes, bien au contraire. Cependant, il faut comprendre que cela fait tellement monter la pression, que nous aussi on a hâte d'en découdre.

En tout cas, les lapins vont se montrer très utiles... ou pas ! Car, justement, quand on n'a pas le niveau pour utiliser des armes incroyables à peine forgées, on est obligé de revoir tous ses plans afin de les utiliser au plus vite. Ici, ça m'a vraiment rappelé des souvenirs vidéoludiques. Pas facile d'être un gamer.

Ensuite, je suis également ravi de revoir dans le jeu le fameux copain de « bouse » du héros, Kei Uomi. Il va créer un avatar féminin typique que l'on peut voir dans les jeux vidéo de combat. Cette étape sera d'ailleurs retranscrite dans la courte nouvelle de fin. De plus, la petite timide, Saiga fait également une apparition dans ces pages. On ne sait pas encore ce que va devenir cette amitié, vu que notre personnage est complètement sur autre chose. Dommage pour elle ! En tout cas, le retour à la réalité lorsque l'on effectue des courses m'a fait tout drôle, comme si moi aussi je m'apprêtais à passer ma vie dans ce jeu. Attention tout de même que ce ne soit pas au détriment de la santé !

Shangri-La Frontier a ses petits détails qui me plaisent. Par exemple, quand on enlève la couverture amovible, on peut admirer tous les monstres que le jeune homme a affrontés dans le tome sur un dessin qui les regroupe de manière complètement naturelle. C'est du beau travail ! Les fiches « pour décoder l'univers » sont toujours présentes. Parfois, elles sont futiles, vu que l'on vient de lire ces détails, et, d'autres fois, elles rappellent ce que l'on a pu oublier. Ce qui est sûr, c'est qu'elles mettent toujours l'ambiance, comme un didacticiel intégré à cette expérience de jeu, pardon, de lecture. Allez, on va faire quelques achats alimentaires, et, on replonge de suite dans ces décors exotiques !

En bref

« Une fois... j'ai dû plaire à douze filles en même temps, sans une seconde de décalage... Un seul instant d'inattention et tout s'est écroulé comme des dominos... Finalement, elles sont toutes parties apprendre à faire des pizzas en Italie ! »

7
Shangri-La Frontier
Positif

Un bon tome dans la deuxième moitié

Nos amis se réunissent pour un défi qui en jette

Kei Uomi

Les lapins toujours aussi pétillants

Negatif

Un début tranquille

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (743)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire