Critique Manga Réincarné dans un autre monde #3

8
Réincarné dans un autre monde

par Auray le ven. 28 janv. 2022 Staff

La quête DES dragons

J'ai toujours adoré jouer aux « Dragon Quest ». La célèbre franchise créée par Yuji Horii a su se renouveler avec le temps tout en donnant le change aux plus passionnés des débuts trente-six ans auparavant. On oublie d'ailleurs souvent que c'est Akira Toriyama, le papa de dragon Ball, qui effectue le design des personnages et la conception de certains environnements. Et, un des êtres les plus emblématiques de ce jeu, c'est le slime. Vous savez cette espèce de petite larme vivante. Alors, lorsque je vois Yûgi, le réincarné issu de notre monde s'amuser avec les siens, je ne peux que l'envier.

Il faut le dire, l'auteur de l'oeuvre originale, Shinkô Shotô, doit certainement s'éclater en écrivant ce scénario. Qui a déjà eu l'idée de balancer une de ces petites bestioles dans les airs pour pouvoir observer l'environnement hostile ? Quel slime a eu autant de pouvoirs magiques transmis jusqu'à ce qu'il soit possible de brûler une forêt ou d'abattre des monstres gigantesques ? Et, enfin, on pourrait aussi mettre en avant leur grand nombre qui nous épate à chaque fois, en plus d'être très utile. Je vous ai dit aussi que l'on pouvait mettre ses lourds bagages à l'intérieur pendant tout un long voyage ? Et vous allez pouvoir en découvrir encore dans ce volume et les suivants, croyez-moi !

En conséquence, on comprend que les nouveaux membres soient épatés. On ne peut pas s'habituer aux petits miracles. Par contre, quand il s'agit de résoudre une nouvelle quête et d'en tirer tous les bénéfices, on pourrait effectivement se résoudre plus rapidement avec autant l'argent qui coule à flots. C'est malin ! Et si pour cela, il faudrait capturer des bandits célébrissimes et même deux dragons aussi haut que des immeubles ? En fait, pas si sûr qu'elles restent ces deux jeunes femmes. On ne peut que leur pardonner de préférer la vie plutôt que ce danger permanent. De plus, notre homme n'est pas toujours capable de détecter ce qui est extraordinaire dans ces lieux inédits. Ça peut même en agacer certains.

Sinon, j'ai peur que l'on change d'équipe à chaque quête. Mais, j'ai envie de dire, pourquoi pas, cela peut créer une certaine forme de dynamique. À voir. Dans tous les cas, entre la ville entière de Fastan à sauver au début, puis, le fait d'essayer d'éviter de mourir bêtement dans une aventure qui semblait faussement simple au début, on ne s'ennuie pas une seconde dans ce troisième tome de « réincarné dans un autre monde ». Et, ce n'est pas que grâce à la magie des slimes tout ça. Bravo à l'imagination débordante de son créateur peut-être inspiré lui aussi par les « Dragon Quest ».

En bref

« Je vais prier pour votre survie. C'est la seule chose qu'il me reste à faire. »

8
Réincarné dans un autre monde
Positif

Les slimes !

Un début en fanfare !

Et la suite n'est pas en reste !

Negatif

Toujours l'incrédulité de Yûji

On va changer d'équipe à chaque quête ? Faut voir !

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (699)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire