Critique Manga Blue Lock #4

8
Blue Lock

par MassLunar le jeu. 27 janv. 2022 Staff

Le match de l'éveil : première mi-temps

L'équipe Z menée par Isagi n'a plus le choix. Ils doivent gagner face à une équipe V qui porte bien sa lettre puisqu'elle a enchainé jusqu'à maintenant les victoires. Une équipe V porté par un trio de buteurs redoutables dont on fait rapidement la connaissance dans le volume précédent.

C'est clairement un match décisif qui mettra fin à ce petit tournoi de la Tour 5 tout en éliminant au passage une bonne partie des candidats. Pour survivre à ce jeu redoutable, il faudra donc se surpasser, trouver ses ressources et c'est là typiquement l'essence de ce dernier match de la première phase : un match de l'éveil.

Histoire de mieux savourer ce match, il est préférable d'enchainer la lecture avec le cinquième  volume. Le scénariste Muneyuki Kaneshiro et le dessinateur Yusuke Nomura nous régalent avec un terrible dernier match trépidant, riche en surprise durant lequel pratiquement chaque membre de l'équipe Z s'illustre. 

Bien sûr, côté narration, cette nouvelle épreuve démarre de manière dramatique pour l'équipe Z qui découvre les talents respectifs du trio de buteur avec un fils de riche, redoutable dribbleur et passeur, un sprinteur débile mais explosif et surtout un véritable génie du ballon qui se cache derrière son flegme et sa nonchalance. Les auteurs nous font découvrir ses personnages et plus particulièrement le lien qui unit Reo Mikage, le fils de milliardaire avec le blasé Seishiro Nagi. De nouveaux personnages bien charismatiques à commencer par le redoutable Nagi qui se révêle être un adversaire plutôt surprenant. 

Un démarrage tragique mais qui ne va pas empêcher la remontada d'une équipe Z grâce à un Bashira en grande forme qui s'amuse comme un fou sur le terrain. Je n'en dirais pas plus sur le déroulement du match mais les différents personnages vont provoquer un éveil et se surpasser chacun de leur côté pour mieux affronter cette terrible équipe V; Un match de la découverte en sorte qui multiplie les sensations et les effets "pyrotechniques" pour le plus grand plaisir de la lecture. Encore une fois, les mangakas affirment parfaitement leur sujet et proposent une narration forte et équilibré entre les différents joueurs qui chacun possède un moment de grâce que ce soit l'arrêt de tête du fils de bonze, l'acharnement d'un Raichu à bloquer les passes de son adversaires ou encore les dribles intenses d'un Bachira totalement possédé.

Dans ce volume, les auteurs mettent aussi bien en valeur les joueurs que l'équipe, l'individu que le groupe témoignant aussi du surpassement d'autres personnages (mention spéciale au petit clin d'oeil concernant un précédent adversaire). Ainsi, dans Blue Lock,  on distingue vraiment le sentiment de progression et de volonté qui anime ces différents joueurs. 

Encore une fois, avec Blue Lock, tous les rouages sont parfaitement huilés pour nous offrir un manga de sport détonnant qui fait la part belle à l'action, d'autant plus dans ce volume qui marque le début de "l'éveil". 

En bref

Un quatrième volume trépidant dans lequel les différents joueurs possèdent leurs moments de grâce face à des adversaires redoutables. Ce match est celui de l'éveil , celui qui nous régale avec les nouvelles performances des joueurs.

8
Blue Lock
Positif

Une narration multiple et toujours aussi bien ficelée, le tout sous la tension du match

Des personnages qui ont droit à leurs moments de grâce dans une remontada classique mais jubilatoire

Negatif

Anri, Teieri, unique personnage féminin et clairement le petit quotient fan service

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (354)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire