Critique Manga Darling in the Franxx #1

4
Darling in the Franxx

par juju le ven. 21 janv. 2022 Staff

Des combats de robots qui ne rendent pas service aux femmes

Darling in the FranXX est au départ une sérié animée et une production de manga a été lancé en parallèle. Je ne connais pas l’animé et donc ne pourrais pas faire de comparaison.

Après avoir trouvé une nouvelle source d’énergie, l’énergie Magma, l’homme a complètement dévasté la terre, la croute terrestre s’est profondément modifiée et a laissé la place à des créatures gigantesques, les hurleurs. Pour les contrer, l’APE, un groupe de scientifiques a mis au point des robots humanoïdes appelés les FranXX. La planète est maintenant habitable uniquement dans des plantations, des dômes qui recréent les conditions terrestres. Régulièrement, les hurleurs attaquent ces plantations.

La particularité de ses robots humanoïdes, c’est qu’ils doivent être pilotés par deux personnes et forcément un homme et une femme, appelé le pistil et l’étamine. Faisant allusion à une plante, surement pour rendre hommage au désastre environnemental causé par l’Homme. Pour formés les futurs pilotes, des enfants sont régulièrement formés, appelés les parasites.

Darling in the FranXX nous propose de suivre un de ses parasites Hiro, qui justement a perdu ses talents de pilotes et ne peut plus prétendre à devenir parasites. Les pilotes ont tous un nom de code : code 016 pour notre cher Hiro. Il va alors faire la rencontre de Take Two, une fille dotée de cornes avec le nom de code 002. Rapidement cette dernière jette son dévolu sur Hiro qui va en faire son darling, son partenaire pour piloter des FranXX.

Sur le papier, un monde post-apocalyptique, des combats entre hurleurs et robot ça peut faire envie mais malheureusement, le scénario n’est pas du tout au rendez-vous pour ce premier tome. En effet, beaucoup de choses m’ont terriblement gêné à la lecture de ce manga. Et surtout, dans la conception de pilotage de ses robots humanoïdes avec une homme et une femme. Avec une position tendancieuses, provocatrice de la femme. Celle-ci se met en effet à quatre pattes devant le garçon qui doit alors piloter le robot. Hiro également qui pour retrouver son talent de pilotage doit rouler une pelle à sa copilote avant de pouvoir piloter et enfin les innombrables pages avec des filles complètement nues.

Cette sexualisation m’a donc terriblement dérangé dans cette lecture qui comme je le disais sur le papier avait un bon pitch de départ.

Parce que je pense qu’il y a moyen d’en faire quelque chose de mieux. Ce monde parait si cruel, les enfants sont complètement privés de leur jeunesse, on les déshumanise aussi en leur donnant un nom de code. Du coup j’espère que les prochains tomes accentueront la psychologie des personnages plutôt que de montrer une énième femme toute nue.

Et enfin, on peut regretter également un manque de combats dans ce premier tome, qui nous en montre qu’un seul et pas particulièrement jouissif.

Au final, Darling in the FranXX m’a complètement déçu du point de vue scénaristique tant il s’est axé sur la sexualisation. Mais je pense que l’histoire de départ n’est pas mauvaise, en espérant voir un peu plus de combats et de développement des personnages dans les futurs tomes.

En bref

Au final, Darling in the FranXX m’a complètement déçu du point de vue scénaristique tant il s’est axé sur la sexualisation. Mais je pense que l’histoire de départ n’est pas mauvaise, en espérant voir un peu plus de combat et de développement des personnages dans les futurs tomes.

4
Darling in the Franxx
Positif

Un pitch de départ super intéressant...

Negatif

Mais trop de sexualisation :

Dans le pilotage des franxx

Trop de filles nues

juju Suivre juju Toutes ses critiques (210)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire