Critique Manga The Eminence in Shadow #1

8
The Eminence in Shadow

par damss le jeu. 6 janv. 2022 Staff

Son but, devenir l'homme de l'ombre le plus machiavélique du monde

Ce manga, dont les deux premiers tomes sortent simultanément nous
plonge dans un genre devenu classique, celui d’un jeune homme qui vit
dans notre monde contemporain et qui se réincarne sur un nouveau monde
type médiéval héroïc fantasy avec de la magie. Dans ce manga, le jeune
homme en question, Cid, se différencie de la plupart des hommes puisque
son rêve le plus cher n’est pas de devenir un héros, mais plutôt une
éminence de l’ombre, ces gens intelligents qui restent dans l’ombre en
tentant de répandre le Mal par tous les moyens. Sur Terre, il
progressera mais jamais suffisamment à ses yeux. Sa réincarnation va
l’aider à réaliser son souhait. Il va naître avec les souvenirs de sa
vie d’avant et des pouvoirs magiques dans le corps d’un bébé. Cela va
lui permettre dès le départ de cacher l’étendue de ses pouvoirs et de
les développer au maximum en secret. Vous l’aurez compris, un personnage
atypique pour un manga qui commence de façon originale.

Une fois
adulte, il va inventer une histoire rocambolesque autour de l’ordre de
Diabolos, une menace fantomatique autour d’un puissant démon, qu’il va
utiliser pour recruter des elfes. Il va prendre ces dernières à son
service pour développer son ordre propre, Shadow Garden, censé chasser
l’ordre de Diabolos. Sauf que l’histoire prend une tournure assez
inattendue…

Côté dessins, c’est plutôt classique. Les décors de
fond sont peu développés mais l’auteur prend un soin particulier à
dessiner les personnages. Que ce soit leurs vêtements ou encore les
visages, tout est assez net et les visages sont particulièrement
expressifs. Les scènes de combats sont plutôt bien rendues et la patte
graphique rend compte au mieux des effets de vitesse.

Côté
histoire, on prend beaucoup de plaisir à suivre cet homme voulant à tout
prix devenir le vilain de l’histoire même si cette dernière joue avec
sa destinée. Rapidement, son mensonge autour de l’ordre de Diabolos va
finalement s’avérer être une menace réelle et va renforcer la fidélité
des elfes de l’ordre de Shadow Garden. Sa vie d’étudiant va l’amener
dans une école prestigieuse dans laquelle il va apprendre à progresser
en magie. Il va continuer à donner cette image de jeune homme simplet
sans réelle aptitude. C’est d’ailleurs assez drôle puisque dès que la
nuit tombe, il laisse exprimer son art et ses pouvoirs pour sévir. Ce
premier tome reste un tome d’introduction mais qui apporte suffisamment
d’éléments pour pouvoir se faire une idée précise de l’orientation de la
série. Elle se veut pour le moment à mi-chemin entre le genre aventure
et magie et puis humour et parodie.

J’ai donc passé un bon moment.
Ce début de série se dénote par ce personnage original qui a cette
motivation sans faille pour devenir un super vilain mais aussi dans le
fait de voir son histoire mensongère prendre forme pour devenir réalité.
C’est d’ailleurs ce dernier détail qui reste pour le moment totalement
flou. J’espère que nous aurons par la suite quelques explications sur
cette énorme coïncidence. Un bon début dont il me tarde de lire la suite
pour confirmer la qualité et l’originalité sur la longueur


En bref

J’ai donc passé un bon moment. Ce début de série se dénote par ce personnage original qui a cette motivation sans faille pour devenir un super vilain mais aussi dans le fait de voir son histoire mensongère prendre forme pour devenir réalité. C’est d’ailleurs ce dernier détail qui reste pour le moment totalement flou. J’espère que nous aurons par la suite quelques explications sur cette énorme coïncidence. Un bon début dont il me tarde de lire la suite pour confirmer la qualité et l’originalité sur la longueur

8
The Eminence in Shadow
Positif

Un personnage atypique qui se veut, dans l'ombre, le maître du Mal

Un univers séduisant, entraînant mêlant magie, aventure et humour.

Negatif

Quelques zones d'ombre encore sur la coïncidence autour de l'ordre de Diabolos

damss Suivre damss Toutes ses critiques (1012)
Partager :
Commentaires sur cette critique (1)
  • Je dirais pas qu'il veut etre un mechant mais plutot quelqu'un qui ne suit pas les regle de bonne conduite pour faire justice, un peu comme batman.

Laissez un commentaire