Critique Manga Toilet Bound Hanako-kun #1

9
Toilet Bound Hanako-kun

par MassLunar le jeu. 25 nov. 2021 Staff

Ghost in the toilet

Toilet-Bound Hanako-kun est sans doute l'une des nouveautés les plus appréciées de cette fin d'année. Cinq volumes sont parus depuis ce mois de juin sur un titre qui compte actuellement seize volumes au Japon. On peut s'attendre à un petit succès grandissant avec une série très prometteuse qui se savoure comme un bon petit kif de comédie fantastique auréolée de quelques parcelles de frissons.

C'est avec un certain régal qu'on achève la lecture de ce premier tome qui nous plonge dans les abymes chaleureuses de l'école Kamome. Une école pas comme les autres puisqu'elle est hantée par divers esprit et rongés par sept mystères, sept légendes urbaines fantastiques incluant un esprit des toilettes : Hanako , un lycéen d'un autre temps qui vous garantit la réalisation d'un voeu... en échange de quelque chose de précieux bien sûr. C'est en tout cas ce que découvre, malgré elle, notre héroïne, l'ingénue et très fleur bleue Néné Yashiro qui s'apprête à découvrir le versant très spirituel de son école.

Hanako-Kun est une petite bouffée de frisson et d'humour porté par un dessin accrocheur, dynamique, tout en liberté qui influe une bonne dose de fantastique shonen façon Soul Eater  à ce titre school-life. Avec aisance mais aussi un peu d'audace, le duo AidaIro (formé par Iro au scénario et Aida au dessin) influe à leur première longue série une véritable énergie que ce soit au niveau de la fluidité des dessins, le montage et découpages des cases. Les effets sont bien réunis pour passer un bon moment de lecture malgré une entrée en matière peut-être un peu bourrue. Les auteurs préfèrent en effet franchir directement la ligne de cet univers fantastique ce qui fait qu'à la fin du premier volume, on se surprend à considérer le côté school-life très secondaire et à s'intéresser davantage à l'univers des esprits. Cela dit, le côté légende urbaine donne un petit peu de suspense à Toilet-Bound et parvient même à garder un minimum de frisson.

Ainsi, il semble que ce manga en dehors de son humour et de son amour pour le florilège spirituel ne va pas non éclipser une petite dose de frayeur et de sérieux à travers l'origine de ses esprits et nous en venons directement au personnage principal Hanako qui s'annonce comme un héros plutôt intéressant. 

Rien qu'au niveau du design, le personnage se démarque par son uniforme scolaire à la mode du début du XXème siècle , son sceau et ses petits feux follets qui l'accompagnent, un look à la fois mystérieux et enjoué tout comme son caractère souriant qui est pourtant accompagné par une sinistre révélation à son sujet. 

Ainsi, les auteurs nous plongent dans un shonen fort agréable à lire mais qui n'est pas forcément tout en naïveté avec quelques zones d'ombres qui apportent une  consistance inattendue  à l'intrigue alors qu'on aurait pu s'attendre à une petite potacherie spirituelle sur les bancs de l'école. Bien sûr à cette dose fantastique, le manga d'AidaIro présente une touche de romance appuyé par le biais de Nene, une fille empotée en quête d'une vaine histoire d'amour. Nous sommes dans une série qui joue sur plusieurs genres tout en étant bien accessible. 

De plus, Toilet-Bound Hanako-Kun est un manga dans le plus pur style du shonen japonais. Formulé  comme ça, cela peut paraître évident mais ce titre jongle avec une esthétique et un folklore très japonais assortie (notamment à travers l''exploitation des légendes urbaines) avec un effet mascotte qu'on pourrait retrouver aisément dans les rues de Shinjuku ce qui peut comprendre l'attirance que ce manga suscite envers les lectrices fan de culture et d'esthétisme manga. 

En bref

Toilet-bound Hanako-kun était très attendu en France par sa c. et c'est tout à fait compréhensible. C'est un shonen fantastique loufoque , imprévisible et des plus agréables à lire, du moins avec ce premier tome qui propose une bonne surprise de départ. Un petit coup de coeur pour cette première "apparition" !

9
Toilet Bound Hanako-kun
Positif

Un titre fantastique et décalé qui joue sur plusieurs genres tout en promettant de bons moments d'obscurités.

Un héros prometteur au design réussi

Un univers spirituel porté par un style bien vivant et qui foisonne de petits détails ce qui rend la lecture très agréable.

Negatif

Le côté school- life pas forcément intéressant dans ce premier volume

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (302)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire