6
Rosen Blood

par Sachiko-chi le lun. 20 sept. 2021 Staff

Un accident peut-être pas si anodin...

Rosen Blood est le nouveau manga shojo des éditions Pika dans leur collection Purple Shine. Une collection que je n'ai pas vraiment découvert jusqu'à présent, uniquement par La Destinée de Yuki de Hiro Fujiwara. Mais c'est une collection qu'il faudra que je découvre un peu plus, de par sa thématique fantastique qui peut me plaire. 
Mais revenons-en à Rosen Blood, que l'on doit à Ishizue Kachiru, mangaka qui n'en est pas à sa première œuvre, mais qui chez nous était encore inconnue. Nous allons pouvoir découvrir son travail, et pour moi, ce premier tome me laisse un petit avis assez mitigé...

On est rapidement envoyé dans l'histoire, et de ce fait nous faisons vite la rencontre de Stella. Héroïne somme toute classique, naïve et gentille, que l'on a envie de secouer à plusieurs reprises, tant elle a dû mal à ouvrir les yeux sur la situation. Elle se laisse trop faire, et ça en est vraiment insupportable... La mangaka nous pose très rapidement son histoire, ce qui est advenu de sa famille mais sans trop rentrer dans le détail, j'espère que l'on pourra en savoir plus.
Suite à son accident de fiacre, nous faisons en même temps qu'elle la connaissance de quatre protagonistes masculins, plus ou moins étranges, mais tous très clichés ! Malheureusement c'est beaucoup de vu et revu dans ce genre d'univers et pas réellement de surprise...
Pour ces quatre éphèbes, on voit bien que ce ne sont pas des êtres humains, ils nous font penser à des vampires, mais ils ne semblent pas l'être totalement non plus. Encore beaucoup de mystères sur eux, et sur leurs pouvoirs, comme cette histoire de cristal. Celle-ci m'intrigue énormément, parce qu'elle peut vraiment apporter un vrai plus, et lui amener l'originalité qui lui manque. Je croise les doigts pour que la mangaka développe cette partie, parce que c'est vraiment intéressant et pose des interrogations.

Quand je parlais de clichés, les personnages masculins le sont totalement, on va surtout voir Levi, qui semble cacher un secret un peu classique. Et qui est d'ailleurs assez froid en apparence, mais qui possède tout de même des sentiments. Pour ce qui est des trois autres, on sera amené à les voir mais pas autant que Levi, on a droit au tombeur, à celui qui est infantilisé avec des traits d'enfant et enfin le fou. Il y en a toujours un pour pimenter l'histoire, et rajouter un peu de drama, mais c'est aussi celui qui sera sûrement le plus honnête.

Ce que j'ai beaucoup apprécié avec ce tome ce sont les dessins, mais aussi toute l'ambiance gothique. Cette ambiance aussi de 19ème siècle très sympathique qui se ressent à travers leur demeure ou encore leurs vêtements. Pour le coup, et malgré les clichés, l'ambiance du titre est très bonne et m'a vraiment plu.
La fin aussi est plutôt intrigante, si Stella est une jeune femme qui tout au long du tome se laisse un peu marcher sur les pieds, est naïve et se retrouve même parfois dans des situations impossibles, elle semble tout de même avoir son petit caractère qui ressort à la fin. C'est ce que l'on veut, un personnage qui n'a pas peur de dire ce qu'il pense, malgré qu'elle soit entourée d'autant de mâles. Les dernières pages sont un poil classiques, mais je suis curieuse de voir comment la mangaka peut tourner cette histoire !

En bref

Un premier tome qui se laisse lire, mais qui est assez cliché et classique. De par ses personnages masculins comme féminins, et de par certaines idées. En revanche, il peut se débarquer par son ambiance gothique, et son petit fil conducteur avec les cristaux qui sont vraiment originaux, et qui me donnent envie d'en savoir plus.

6
Rosen Blood
Positif

Une ambiance gothique

Un dessin très sympathique

Stella qui dévoile son caractère à la fin

L'idée des cristaux originale

Quelques mystères qui interrogent

Un poil de développement pour Stella

Negatif

Des personnages clichés et classiques

Une protagoniste qui se laisse pas mal marcher sur les pieds

Quelques éléments de l'histoire prévisible

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (195)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire