8
So I'm a spider, so what ?

par Auray le lun. 19 juil. 2021 Staff

La transition est finie !

La dernière fois, nous parlions d'un tome de transition lors de l'écriture de la chronique du volume cinq de la série « So, I'm a Spider so what ? ». Ce qui est sûr, c'est que ce passage est bien terminé, car nous voici au coeur de rebondissements en série, quitte à déstabiliser un peu le lecteur. Mais de quoi parle-t-on en fait ? On va étudier ça tout de suite ensemble.

On remarque en fait l'arrivée dans la série d'humains et des démons. Certes, on avait un peu vu les premiers, mais là, ils sont bien plus nombreux, et on va même interférer rapidement avec eux. J'ai apprécié tout particulièrement ce passage.

Mais, la nouveauté, c'est bel et bien les dernières cités. J'avoue avoir été le premier troublé m'étant habitué à la solitude arachnéenne. On a même une technologie de notre monde qui va permettre de dialoguer sans problème entre ces êtres aux languages différents. Ça fait bizarre dans une grotte !

Après, ça ne va pas tout chambouler non plus, car les premiers et les derniers chapitres suivent le même format que précédemment. Sauf que l'on commence sérieusement à penser à l'avenir ! Une stratégie est mise en place afin de s'attaquer à bien plus gros. Pour cela, les sosies aux pouvoirs magiques sont lancés dans une quête qui mettra un certain temps à se clore. On verra ça prochainement, mais ça annonce du lourd !

En attendant, notre lycéenne réincarnée commence à prendre de plus en plus ses aises au fur et à mesure des révélations, des transformations, et des ennemis abattus. Mais, on se demande tout de même à un moment si ça va pas lui être fatale. Car, c'est certain, elle joue dans la cour des grands dans les dernières pages. Cependant, on peut compter sur son intelligence à toutes épreuves comme on a pu le voir tout au long des précédents tomes.

En parallèle, on continuera la série sur l'autre réincarnée de ce monde qui n'a certes pas la vie facile, mais par rapport à notre héroïne, c'est tout de même assez confortable, car le danger n'est pas présent en permanence. Puis, la nouvelle d'Okina Baba qui lui fait suite est plutôt légère et drôle. Au final, nous avons un tome qui se lit plus vite que d'habitude, mais il mélange habilement révélations, stratégies et combats. Il ne reste plus qu'à voir comment le fameux « D » va être traité par la suite !

En bref

« On ne devient pas le roi des démons parce qu'on possède le titre. C'est celui qui le mérite qui le devient, c'est tout. »

8
So I'm a spider, so what ?
Positif

Les démons et les humains arrivent en force !

Et, on interagit immédiatement avec certains d'entre eux !

Toujours de la stratégie posée et réfléchie lors des combats qui restent si inégaux pour notre plus grand plaisir

Le chapitre bonus, « une autre réincarnée » toujours aussi hilarant

Negatif

Il va falloir s'y faire à ses changements en masse

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (551)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire