Critique Manga The Ride-On King #2

8
The Ride-On King

par Auray le jeu. 8 juil. 2021 Staff

Le jour où il rencontra enfin un ennemi à sa taille

« The ride-on king » est un isekai particulier où un antihéros empruntant les traits de Vladimir Poutine, soit l'actuel président du gouvernement Russe, essaie de grimper sur tout animal qui bouge. Un résumé assez incroyable ! Et pourtant, le volume précédent fut très agréable, voire même une excellente surprise. On avait laissé nos amis délivrant de jeunes esclaves dans les dernières pages, laissant, tout un suspense. Il s'agit d'encore une preuve que ce nouveau monde emprunté par Alexandre Ploutinov n'est pas si différent du nôtre dans son histoire, malheureusement.

Malgré ce moment, on passe aussi beaucoup par l'humour, comme avec cet ours qui cherche à tout prix à se rendre utile afin d'échapper au barbecue. Sans compter que l'on admire l'intelligence du mangaka, Yasushi Baba, à recréer un village de plain-pied en utilisant les vieilles méthodes pour le fortifier, ou pour équiper ses habitants. D'ailleurs, vous aurez tout un récapitulatif très utile en fin de tome sur les différentes armes utilisées, que ce soit par un résumé, ou des caractéristiques plus pointues. Preuve qu'il ne laisse rien au hasard, s'il en fallait une.

Le point culminant du premier tome était cette histoire de centaure. Ici, ce sera la bataille finale d'un donjon. On utilise les codes de jeux vidéo de manière plus légère, et ce n'est pas mal, car sinon on aurait eu l'impression d'avoir déjà lu ce genre d'évènement. Du coup, ça passe tout seul, car notre homme lui-même n'y fait pas attention, pour lui, il n'y a rien d'extraordinaire. Mais, il va vite déchanter en combattant ses premiers soldats zombies, voire même un dragon de cette même famille. Le boss final va vraiment le mettre hors-jeu... À moins que celui-ci n'ait pas encore exploité tout ce dont il est capable ? En est-il d'ailleurs conscient ? La réponse se trouve dans son voeu le plus cher qui sera loin d'être « pratique » dans les prochaines épreuves à venir.

Enfin, le prochain tome va rester épique, puisque les ennemis sont à la porte de leur nouvelle demeure, et même les plus fidèles amis du Prussien ne pourront pas résister longtemps, même si maintenant on a un loup géant, un centaure ou de jeunes soldats. Il est temps de passer aux choses sérieuses, car le mage en face est un rusé, il va falloir le surveiller de près celui-ci. Mais, notre groupe n'est apparemment pas au bout de leurs ressources. Ouf !

« The ride on king » est une très belle trouvaille pour ceux qui en ont marre des nombreux isekais qui sortent en librairie et qui se ressemblent tant. Ici, on joue avec les codes, on les détourne, ça surprend, et on adore tous ces petits moments de lecture. Le tome trois est prévu en septembre, et le quatre, en décembre. Je ne sais pas pour vous, mais je pense qu'avec ce président, il y aurait moins d'abstention lors d'un vote de la population dans les scrutins.

En bref

« Je me ferai une joie de te chevaucher ! »

8
The Ride-On King
Positif

Un trait méticuleux

Des idées ingénieuses

Des dialogues aux petits oignons

Un isekai qui change

Le bestiaire

Le bonus qui classe les différentes armes aperçues

La fiche personnage

Negatif

Le président Macron fait pâle figure par rapport à notre Alexandre Ploutinov

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (695)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire