8
Dead Dead Demon's Dededede destruction

par Tampopo24 le lun. 21 juin 2021 Staff

Compte à rebours avant la fin

Asano continue son grand oeuvre de SF avec un nouveau bien perturbant où nous lâchons un peu nos héros, pour nous intéresser à d'autres acteurs au fur et à mesure que l'histoire prend une tournure radicale.

Quand on repart en arrière et qu'on se rappelle les débuts de la série, tout semble nous dire qu'on en est loin, et pourtant tous les éléments étaient là et le sont encore. L'auteur prend plaisir à mélanger tranche de vie de jeunes adultes et SF à la sauce envahisseur dans un faux calme assez perturbant.

Dans ce tome, nos héros vivent leurs derniers instants d'insouciances. Ça fait un moment que je le dis mais le compte à rebours se rapprochant, c'est de plus en plus vrai. Ainsi leur séjour à la campagne sonne un peu comme un au revoir et est bien triste sous la jovialité apparente car chacun va devoir grandir brutalement et que beaucoup ne se disent pas tout. Oran reste la figure centrale avec Ôba et je suis bien curieuse de voir ce qu'ils vont pouvoir faire.

Car la situation à Tokyo, elle, est de plus en plus désespérée. Par un joli tour narratif dans lequel l'auteur nous embarque comme lors de ces mouvements de caméra qui tourne et suit un personnage après l'autre avant de nous amener au drame et de nous donner une vue d'ensemble, nous découvrons d'abord un journaliste à sensation. Mais ce n'est que pour mieux nous tromper avant le début du drame annoncé : la chute d'une partie du vaisseau qui va réveiller toutes les inimitiés.

J'ai été fascinée une fois de plus par le sens de la narration de l'auteur, qui passe allègrement d'un personnage à l'autre, parfois des personnages qu'on ne connait pas ou fort peu, mais qui ont un rôle clé pour appréhender ce qui se passe et se prépare. Ainsi, il s'amuse à dénoncer la manipulation des médias et des politiques pour rendre la population aveugle aux drames qui se jouent et laisser les élites seuls castes à pouvoir s'en sortir tranquillement. C'est puant et tellement transposable à plein de situations qu'on connait ou a connu.

Les tensions montent donc de partout. La population panique face à ce vaisseau qui tombe en morceaux. Les puissances étrangères y voient l'occasion d'attaquer. Le gouvernement veut tout camoufler et tendre un piège aux étrangers. Les activistes pensent que c'est le bon moment pour entrer en action contre les envahisseurs. Tout se ligue pour des moments terribles, durs et sanglants, qui commencent dès la fin de ce tome mais qui risquent de ne pas s'arrêter là. Je tremble et j'ai hâte à la fois.

Le titre regorge de double sens comme je viens de l'énoncer. C'est une lecture à faire à tête reposée et avec cela à l'esprit. Les parallèles avec notre époque sont nombreux, certains évidents (la caricature de Trump, le rapport à Tsukushima, le rôle des sectes), d'autres moins (ce monde qui est hostile à la nouvelle génération qui n'ose pas se rebeller), mais toujours passionnant. Asano est définitivement un grand auteur qui sait s'adapter à tous les genres et y insérer ce dont il lui plait de parler, que ce soit dans du drame contemporain ou de la SF comme ici.

Graphiquement c'est d'ailleurs toujours un régal. Sa peinture de la jungle urbaine en pleine apocalypse est saisissante, tout comme celle de cette campagne calme qui contraste fort avec. Son côté réaliste participe énormément à l'impression d'immersion qu'on ressent, et ceux malgré le caractère fort cartoonesque des personnages. C'est un mélange détonnant !

En bref

Ainsi avec ce nouveau tome, l'histoire continue à prendre une route au dénouement tragique. La question est de savoir qui sera touché, les pauvres bougres que l'on voit depuis le début ou si cela ce se retourner contre les "méchants" de l'histoire et se terminer sur une note d'optimisme pour les autres. Tout est possible avec Asano !

8
Dead Dead Demon's Dededede destruction
Positif

Un scénario de SF - envahisseurs / tranche de vie parfaitement maitrisé

Le compte à rebours qui donne une teinte toute particulière au récit

Une mise en scène originale pour suivre l'arrivée de ce drame annoncé et ses conséquences

Des dessins réalistes immersifs

Negatif

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (588)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire