9
Survivor's Club

par Kikô2401 le mer. 9 juin 2021 Staff

Le club des survivants

Ce manga du duo Aoisei (scénario) et Anajiro (illustration) interpelle tout d’abord par sa couverture qui représente une jeune fille avec une ceinture d’explosifs et du sang sur elle. Il annonce d’ores et déjà la couleur car le thème de cette nouvelle série éditée par Delcourt/Tonkam évoque des attentats ayant lieu ou ayant eu lieu au japon.

Ce seinen fait partie de la collection Bordeline qui comprend également « Dead tube » (14 tomes parus en France) et « No control » (dont le tome 1 est paru récemment).

La quatrième de couverture annonce que ce manga n’est pas à mettre dans toutes les mains, en précisant qu’il est « pour public averti ».

De quoi parle Survivor’s club ?

7 lycéens, survivants d’une explosion causée par un de leur camarade, Hijiri Nakagoshi, victime de harcèlement scolaire, se retrouvent 3 ans après le drame. Cette réunion est le fruit de Takumi Shindô, un des survivants, qui a mené son enquête pendant ces 3 années, et leur révèle qu’Hijiri aurait un complice parmi les survivants : un d’entre eux a fourni la bombe à Hijiri pour se venger à son tour.

Les auteurs nous présentent les stigmates de cette explosion chez les survivants : bras, jambe, main, doigt, ou encore œil en moins mais remplacé par une prothèse. Ils n’hésitent pas, bien sûr, à représenter le sang, les viscères et les corps meurtris par l’explosion.

Pendant cette réunion, dans un autre lycée de la capitale, une autre élève, Serizawa, victime elle aussi de harcèlement scolaire, tient en otage toute sa classe, avec une ceinture d’explosifs, tout comme Hijiri. Elle annonce qu’il s’agit d’un procès pour harcèlement moral, et qu’ils vont tous mourir avec elle !

Qu’est-ce que ça vaut ?

Les deux histoires que l’on découvre tour à tour dans chaque chapitre apporte du dynamisme à la lecture et participe au fait de vouloir en apprendre davantage sur les différentes motivations.

D’un côté, nous avons droit à une sorte d’enquête, digne d’Agatha Christie, avec un personnage qui explique que chacun est coupable potentiel car tout le monde a un mobile valable.

D’un autre côté, une élève prenant sa classe en otage, qui a pris le temps de planifier une revanche à la hauteur des brimades qu’elle a pu subir. En effet, elle a pris le temps de mettre en place des « jeux » pour faire libérer certaines personnes :

- un QR code renvoie les élèves de la classe sur un lien où ils doivent dénoncer 10 personnes qu’ils estiment responsables de la persécution de Serizawa : S’ils ne reçoivent pas de vote, ils pourront s’enfuir ;

- ensuite, ils doivent se mettre en binôme et révéler un secret sur l’autre, celui qui perd doit enlever un vêtement, celui se retrouvant nu sera perdant et devra rester dans la classe.

Ces deux histoires ne sont pas inutiles car elles semblent imbriquées l’une à l’autre et nous donnent ainsi envie d’en savoir plus sur les raisons de ces deux événements ayant lieu en parallèle l’un de l’autre.

Le fond de cette histoire est bien sûr le harcèlement scolaire. A travers Serizawa, les auteurs nous rappellent que les auteurs des brimades sont bien évidement les responsables qui poussent les élèves à utiliser ces méthodes extrêmes. Mais, les personnes qui ne disent rien et restent passives face à ces comportements sont tout aussi responsables du fait de leur silence et leur inaction.

Survivor’s club est une belle découverte et une belle réussite. Il vaut vraiment le détour. En tout cas, ce premier tome d’une série de 3, donne le ton et donne envie de poursuivre la lecture

En bref

J’ai pris énormément de plaisir avec cette histoire. L’association des deux histoires est un vrai plus. Les jeux organisés lors de la prise d’otage apportent une tension au scénario et nous impliquent un peu plus dans la lecture. L’enquête amène une touche de suspens très agréable. Vivement le tome 2 fin août !

9
Survivor's Club
Positif

la thématique choisie

un scénario très original

les deux histoires parallèles

Negatif

les dessins parfois un peu trop simplistes, notamment les visages des personnages

Kikô2401 Suivre Kikô2401 Toutes ses critiques (24)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire