7
Tetsu & Doberman

par Auray le lun. 17 mai 2021 Staff

Une histoire poilue

Pour ceux qui connaissent Tsutomu Ohno, ou qui veulent tout simplement le suivre, vous pouvez trouver une autre de ces œuvres, toujours aux Éditions Doki Doki. Effectivement, Buchimaru Chaos est sorti en 2019 en France, et il parle plutôt de divinités ou de ninjas. Quant à ce nouveau récit, il se penche aussi sur de l'action pure, mais d'une manière tout autre.

Dorénavant, il faudra compter sur un des fidèles compagnons de millions de foyers : le chien. À ce niveau-là, on admire les traits du dessinateur qui fait prendre la forme humanoïde à chacune des races que l'on peut croiser dans la rue au bout d'une laisse. Ici, c'est le « chasseur » qui peut lui donner des ordres, et il se sert de son flair hors normes grâce à la synchronisation de ces deux êtres. Cela permet d'identifier pas mal d'informations sur un terrain rempli d'ennemis, comme les futurs mouvements envisagés, l'état d'esprit, et même si le type a bu de l'alcool. Cela reste assez pratique, surtout quand on est une tête brûlée comme notre héros, Tetsu.

Ce dernier est plutôt attachant, pas seulement parce qu'il sort d'un orphelinat ou qu'il a le cœur sur la main, mais aussi parce qu'il nous rappelle un Goku ou Luffy. Par contre son enfance ne fait que sept pages, c'est peu pour avoir une véritable empathie. On remarque aussi que le côté shonen est bien présent... Trop ? Certainement ! Le doberman qui aide le gosse à se repérer dans ce nouveau monde a été déjà vu maints et maintes fois. Il faut en passer par là pour aider le lecteur à rentrer dans ce nouveau décor, certes, mais cette fois, c'est peut-être trop long pour une série en trois tomes. Une question se pose du coup : est-ce une série faite pour trois tomes dès le départ ou elle a été coupé dans son élan par un vote des lecteurs du magazine Young Gangan de Square Enix ?

Malheureusement, il manque quelque chose de vraiment nouveau à cette histoire pour le moment, les beaux petits chiens à belle gueule ne vont pas tout sauver. Et, il y a un moment, la relation entre Tetsu et Dobbie est un peu confuse, on ne sait plus qui donne des ordres à qui, alors que le premier n'en ait qu'à ses premiers faits d'armes, et que l'autre, est un héros vénéré pour ses exploits. Par contre, j'ai aimé tout le long du livre les traits fins et détaillés que l'on peut voir dans la nouvelle génération de mangakas.

Une courte série en trois tomes qui permettra aux fans de My Hero Academia de patienter en attendant le prochain volume. Je pense sincèrement qu'il faudrait quelqu'un dans le futur pour aider au scénario M. Ohno, car j'ai vraiment apprécié de regarder son manga. Pour le lire et prendre beaucoup de plaisir, il ne faut pas être un gros lecteur, ou alors, on aura l'impression de revoir un film dont on connaît déjà la fin.

En bref

« Je t'aiderai à devenir le meilleur de tous les chasseurs ! »

7
Tetsu & Doberman
Positif

Une courte série en trois tomes

Les cases sont vraiment admirables

Les fans des toutous seront aux anges

Un auteur à suivre pour son style

Negatif

Une histoire qui reprend à sa sauce certains hits issu du shonen

Un début un peu long à se mettre en place, contrairement à l'enfance du jeune premier

Une relation parfois contradictoire entre l'animal et Tetsu

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (518)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire