7
Shy

par MassLunar le mar. 2 mars 2021 Staff

Un démarrage timide

La thématique du super-héros dans le manga a été bien propulsé ces dernières années grâce à une certaine série nekketsu du nom de My Hero Academia. Mais, ici, on limitera la comparaison entre ce dernier et Shy qu'à travers les costumes super-héros  qui demeure, pour l'instant, la seule flagrante similitude. Même combat mais pas le même esprit pour Shy dont l'atout majeur demeure son attachante héroine tout en timidité.

Ce premier tome de cette série scénarisée et dessinée par une certaine Bukimi Miki n'est pas des plus entraînant mais il possède un certain capital sympathie. La mangaka qui semble aussi timide que son héroine ne cherche pas directement à nous embarquer dans des scènes d'actions et des combats hautement héroïques. Elle met d'abord en valeur cette super-héroïne dont le caractère ultra-timide est un peu le contrepoint comique et touchant de cet univers. On adore Shy tout simplement, juste pour son entrée en matière où elle tente de faire un petit discours en balbutiant devant une foule de personnes. L'autrice n'hésite pas à bousculer un peu son personnage en la faisant douter fortement d'elle peu après une mission de sauvetage. L'accent est ici bien mise en valeur sur la personnalité de cette héroïne. Et on devine que son évolution sera d'abord psychologique. On reste dans cette veine de progression typique au shonen mais Shy se veut plus subtil et plus posé dans son approche.

J'ai également trouvé ce premier volume un peu plus sombre que prévu. Je m'attendais vraiment, toujours dans le jeu de la comparaison, à une atmosphère plus légère, plus proche justement d'un shonen façon My hero academia à ses débuts. En fait, le titre est plus profond, il questionne aussi le mal-être ou la culpabilité. Nous en avons un exemple avec Iko Koishikawa , un personnage secondaire tout aussi attachant qui apporte également du coeur au titre. Sa transformation durant le volume n'en demeure pas moins plutôt effrayante, notamment grâce au style de Bukimi Miki dont l'encrage prononcé et un style de dessin plutôt fin apporte à ce volume une certaine gravité. 

Pour parler du style de dessin, je trouve cette série assez " sérieuse" dans l'ensemble. Peu d'effets humoristiques si ce n'est forcément l'expressivité de son héroïne qui rougit très souvent. Le chara-design est sympa même si l'esthétique super-héroique est déjà bien connue.

Petit clin d'oeil aux supers-héros de diverses nationalités. Le cadre du manga met en valeurs des supers-héros dont chacun est rattaché à un pays différent. C'est un principe que j'ai trouvé assez sympa et qui peut promettre des personnages secondaires marquants , parfois stéréotypés mais à bien prendre au second degrés comme ici avec la joviale superhéroïne russe portée sur la bibine. Aaaah les russes sont nait avec une bouteille de vodka dans les mains , c'est bien connu ! Ou encore le britannique Stardust dont le pseudo évoque irrésistiblement un certain David Bowie d'autant plus que ce super-héros est également une rockstar au quotidien. Nous aurons donc droit à l'apparition d'autre super-héros qui, je l'espère, s'avèreront tout aussi attachants que notre héroïne. 



En bref

Assez prometteur, ce premier volume annonce une série avec du cœur en jouant étroitement avec la personnalité de son adorable mais vaillante héroïne. C'est un bon départ, il y a du coeur mais on attend de voir ce que la série aura dans le ventre.

7
Shy
Positif

Une héroine intéressante

Une approche plus subtile de la figure du super-héros associé au quotidien d'une adolescente ultra-timide

Les héros nationaux qui promettent un certain décalage.

Negatif

Pas ultra-palpitant dans son approche

Un dessin un peu trop grave avec force encrage par moments.

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (175)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire