7
La princesse et la bête

par Tampopo24 le sam. 23 janv. 2021 Staff

Le manuel du roi tolérant

Alors que l'on approche de la fin de la série qui s'est conclut avec 15 tomes au Japon, l'autrice continue à faire prendre un tournant plus sérieux à son histoire et j'en suis la première ravie après tant de tours et de détours. Deux thèmes sont ainsi à l'honneur dans ce tome : l'image du roi et les relations à renouer avec les humains.

Ces deux thèmes sont au coeur de l'histoire depuis le début, mais c'est peut-être l'une des premières fois où l'autrice le fait aussi frontalement. On sent qu'elle a décidé de corser son discours et donc de frapper fort pour asséner ses idées. Elle accélère aussi sa narration faisant enfin arriver des événements qui auraient pu être attendus plus tôt, mais tout cela se fait toujours dans la grande douceur qui caractérise la série et avec un couple royal vraiment choupi malgré les airs de gros dur de Leo.

Le tome 12 s'ouvre ainsi sur l'organisation d'un défilé dans lequel le roi dans rencontrer son peuple. Celui-ci l'attend depuis un moment et tout l'entourage du roi a peur que cela tourne mal car il sait bien que les attentes de leur maître diffèrent de celle du peuple. En effet, le roi est un progressiste mais il veut aller trop vite. Il veut imposer sa reine et sa vision de la coopération avec les humains mais son peuple n'est pas près, lui. Ce serait une faute politique que de faire cela. Il faut alors toute l'astuce de l'autrice pour mettre en scène un très beaux moments entre les deux monarques afin à la fois de consolider leur couple et de faire comprendre à Leo que la force n'est pas la solution. J'ai beaucoup aimé ce moment de diplomatie en coulisses.

Cependant, ce moment fort et porteur de valeurs toutes en nuances que j'apprécie est un peu cassé par l'interlude léger que l'autrice y glisse avec la rencontre de ce jeune ornithorynque voulant assister au défilé mais atterrissant au palais avec Sali. C'est certes drôle, mignon et cocasse avec là aussi de jolis discours sur la différence, l'importance de faire passer les autres avant soi, etc, mais ça n'apporte pas grand-chose de plus à la série selon moi. C'est juste un chapitre visant à combler et délayer encore l'histoire.

En revanche, la dernière partie où il est question des relations diplomatiques entre les démons et les humains, elle, est plus bien pertinente. C'est une question qu'on n'avait un peu oublié à part lors de l'arrivée de Sali, puis lorsqu'on a croisé son ami, vers la moitié de la saga. Il était temps de s'y intéresser. Leo veut rétablir le dialogue, c'est tout à son honneur et ça montre surtout combien sa rencontre avec Sali a été décisive. Le choix de l'ambassadeur était tout trouvé vu les contraintes. Le déroulé est plus classique lui, mais j'aime assez qu'on mélange cette mission au mystérieux passé et aux origines de Leo. Nous n'en sommes qu'au tout tout début, et cela pourrait très bien être le dernier arc à mon sens, mais cela s'annonce riche en émotion et belles valeurs pour une harmonie entre les peuples.

En bref

Série appelant à la tolérance, cette petite bluette romantique dans un univers fantastique mêlant influences merveilleuse et fantasy, continue à faire son bonhomme de chemin en ayant vraiment sa patte. Je trouve l'ensemble mignon mais un peu léger pour ma part, manquant de force d'impact, mais c'est très agréable à suivre quand même et j'aime les nouveaux développements qui étoffent la trame principale. Hâte de poursuivre.

7
La princesse et la bête
Positif

Une histoire qui s'étoffe et s'approfondit

Une autrice qui s'appuie sur l'ambiance et l'univers qu'elle a su créer ici

Un joli couple

Des valeurs importantes sur la tolérance et l'entraide

L'intérêt vis-à-vis des humains et du passé de Leo

Negatif

L'ensemble reste assez léger, manquant d'impact

J'ai toujours du mal avec les moments d'intimité du couple...

C'est assez prévisible dans l'ensemble

Un interlude qui ne sert à rien

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (487)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire