Critique Manga Running girl - Ma course vers les paralympiques #3

7
Running girl - Ma course vers les paralympiques

par Tampopo24 le dim. 4 oct. 2020 Staff

Déployer ses ailes !

Malgré la crise de la Covid qui ont bouleversé le plan de promo de ce titre centré autour des jeux paralympiques de 2020 qui n'ont pas eu lieu, je referme ce dernier tome avec le sentiment d'avoir lu un très joli titre.

Cet ultime opus, qui conserve les mêmes qualités et les mêmes défauts que précédemment, nous offre une dernière incursion dans l'univers de Rin et de sa lame. Etant désormais fixée sur sa passion pour la course et son envie de participer à de grandes compétitions pour promouvoir le talent de Kazami comme fabriquant de lames, nous assistons aux derniers réglages. Ceux-ci ne sont pas une sinécure. Rin doit tout d'abord apprendre à faire corps avec sa lame pour améliorer son chrono mais également convaincre ses parents d'une lourde dépense.

J'ai aimé retrouvé l'ambiance très positive du titre. J'ai trouvé intéressant d'être plongée dans un quotidien réaliste, notamment avec la question financière qui se pose pour la famille de Rin. C'était également touchant de voir ceux-ci réagir positivement aux changements qui s'étaient opérés chez leur fille puis sa rencontre avec Kazami. L'autrice cherche vraiment à transmettre un beau message sur le handicap, non comme élément réducteur pour la personne qui en souffre, mais plutôt comme porte qui ouvre sur de tous nouveaux horizons.

Ainsi, c'est très enrichissant de suivre les entraînements de Rin, les tâtonnements de Kazami pour améliorer ses prototypes et les rencontres qu'ils font régulièrement dans ce dernier tome, que cela soit une future rivale, un soutien financier de premier ordre ou un jeune patient qui fait penser à l'ancienne Rin. Tout est racontée de manière très dynamique, les pages défilent à toute vitesse tout comme l'héroïne quand elle court. Attention tout de même à ne pas aller trop loin dans la métaphore car par exemple dans les dernière page, cela casse un peu l'élan de la course tant attendue de Rin. Je regrette par contre une nouvelle fois le format court obligeant la mangaka à aller si vite, car tout semble bien facile pour Rin. La fin m'a un peu frustrée également, j'aurais bien suivi un peu plus l'héroïne dans sa carrière sportive car au final nous n'en sommes qu'aux balbutiements.

En bref

Cependant je me souviendrai avec ravissement de cette courte série qui sait parler du handicap sans misérabilisme mais avec positivité. Je me rappellerai aussi du trait si particulier, délicat et plein de vie de Narumi Shigematsu, qui donne l'impression de faire voler son héroïne avec sa prothèse. Alors rendez-vous dans sa prochaine série qui sort en novembre chez nous et qui parlera du théâtre No cette fois : A nos fleurs éternelles.

7
Running girl - Ma course vers les paralympiques
Positif

Un titre positif sur le handicap

Une belle évolution de l'héroïne

Un volume dynamique où l'on assiste avec plaisir aux derniers préparatifs

De nouvelles rencontres enrichissantes

L'évocation en même temps d'un quotidien réaliste

Un dessin atypique marquant et vivant

Negatif

Un récit trop court

Tout est toujours trop facile pour Rin

Des métaphores graphiques qui vont parfois trop loin et cassent le rythme

Un final un brin frustrant car on n'en était qu'aux balbutiements

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (868)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire