5
Perfect World

par Tampopo24 le mar. 11 févr. 2020 Staff

Être parent et handicapé

Lors de ma dernière lecture de la série, j'avais peiné à me sentir touchée par les événements qui avaient lieu tant l'autrice avait accéléré son rythme ce qui empêchait pour moi tout développement nécessaire à cela. Cette fois, c'est le sujet au centre du tome avec lequel je n'ai eu aucun atome crochu...

Nos héros sont désormais mariés, la prochaine étape est donc de fonder une famille. Oui, vous m'avez bien lu. Comme si on était forcément obligé de faire/avoir des enfants une fois qu'on est bien installé. Je déteste cette idée, cette norme imposée par une société bien pensante et vu qu'ici c'est amené en plus sans la moindre subtilité, ça m'est passé complètement au-dessus de la tête. J'ai juste été agacée de bout en bout.

Mais passons, heureusement l'autrice nous sert une série sur le handicap, elle parle donc de comment ça peut se passer pour des couples dans cette situation et ça c'est bien raconté. Enfin bien raconté, je parle vite, parce qu'encore une fois elle met le turbo, ne prend pas le temps de bien poser ces moments ce qui donne une fois de plus un sentiment de superficialité.

En bref

Quand je lis une série avec des héros adultes et un ton sérieux, je m'attends aussi à ce qu'on développe bien la psychologie des personnages. Or depuis plusieurs tome, la mangaka a perdu ce talent. Elle va trop vite et semble cocher une checklist. Très peu pour moi. Je n'arrive plus à me sentir impliquée émotionnellement par l'histoire et les personnages, ce qui me rend triste parce que j'avais beaucoup aimé les débuts de la saga.

5
Perfect World
Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (488)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire