6
Princesse Kilala

par Pois0n le sam. 1 févr. 2020 Staff

Deux belles pour le prix d'une

Après un très bon troisième tome qui relançait avec brio l'intrigue principale, ce quatrième opus de Princesse Kilala s'avère beaucoup moins mouvementé.

Tout ou presque tourne en effet autour d'un nouveau personnage, une demoiselle très imbue d'elle-même, maîtrisant l'art de se rendre détestable... mais surtout, suscitant des sentiments contradictoires chez Kilala. Alors que l'intrigue autour de Rei semblait bouclée, voilà que les autrices nous sortent un triangle amoureux de leur manche, paf, comme ça, d'un coup.

Notre petite disneyphile découvre donc la jalousie... mais pas trop, Kilala restant Kilala et donc pleine de bons sentiments. Au menu, on a surtout droit à une nouvelle crise de confiance en elle. Les deux princesses rencontrées dans cet opus vont donc lui donner des leçons de vie au goût de déjà-lu : avoir confiance en soi et en l'autre, savoir ce qui compte vraiment, ne pas se fier aux apparences... De ce côté-là, la série donne vaguement l'impression de commencer à tourner en rond.

D'autant que le passage chez la Belle et la Bête, avec une Bête en mode girouette qui va bouder pour un rien, laisse un temps craindre le pire pour le tome. L'accent est énormément mis sur l'odieuse Sylphie, quitte à éclipser l'univers dans lequel les personnages se trouvent.

Heureusement, la partie prenant place chez Aurore mélange plutôt bien l’œuvre d'origine à l'histoire du manga et si la formule de la série ne change pas, l'équilibre y est plutôt bon.

La conclusion de ce volume amorce donc la fin de la série, et l'on referme ce quatrième opus sur un cliffhanger qui promet du bon pour la suite.

En bref

Si ce quatrième opus n'est pas le meilleur de la série, il n'est pas non plus le pire. L'histoire n'avance pas beaucoup, hormis dans le tout dernier tiers, mais tout est désormais en plus pour le final.

6
Princesse Kilala
Positif

Toujours aussi fidèle à Disney, tant sur le plan visuel que les valeurs véhiculées

Negatif

Sylphie sort de nulle part

Une certaine redondance se fait sentir

Pois0n Suivre Pois0n Toutes ses critiques (285)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire