9
Magus of the Library

par KssioP le mer. 13 nov. 2019 Staff

Mon Ami les livres

MAGUS OF THE LIBRARY met à l’honneur les amoureux des livres en tous genres. Ceux pour qui il ne viendrait jamais à l’esprit de gribouiller dans la marge d’une page ou d’écorner un coin pour s’en servir de marque-page. Ceux pour qui les livres sont primordiaux dans la vie et qui ont développé une relation de confiance inestimable avec eux : « un livre est un ami sur qui on peut toujours compter ». Oui, des amis qui les emportent dans des mondes magiques où le mot souci n’existe pas. A chaque histoire, son aventure, à chaque aventure son refuge et son coin de bonheur.

Aussi les collectionner, pour le plaisir des yeux ou le bien-être qu’ils apportent quand on les tient entre les mains, c’est comme réunir au même endroit tous ses amis pour ne plus jamais se sentir seul ou abandonné. Sans compter qu’on oublie tout avec un livre. On tourne les pages, avide de connaître la suite et on perd toute notion du temps, nos obligations promises et même notre sommeil quand il devient impossible de fermer les yeux sans savoir ce qu’il va advenir de notre personnage préféré. Une porte imaginaire s’ouvre et nous voilà partis.

Dans MAGUS OF THE LIBRARY, un petit bonhomme de six ans, blond, les oreilles pointues, est un paria dans son village. A cause de son apparence, à cause de la misère dans laquelle il survit avec sa sœur qui s’épuise chaque jour pour eux d’eux. Contre vents et marées, il continue d’aller à l’école, d’apprendre ses leçons tout en évitant au mieux ses vauriens de camarades qui le confondent avec un punching-ball. Parce qu’il a un rêve, une sorte d’obsession, il continue d’avancer et s’efforce de donner le meilleur tous les jours. Interdit de bibliothèque pour des raisons injustifiées, il n’a que ses amis les animaux pour se distraire et sa très grande imagination. En fermant les yeux, il parvient avec quelques paroles d’une chanson inventée à s’évader dans le monde qu’il considère comme idéal : un monde recouvert de livres où les gens seraient payés pour lire.

Pour cela, il lui faut parvenir jusque Afshak, la ville des livres et la grande maîtresse de toutes les bibliothèques du monde. Mais, Afshak se trouve par-delà le désert et rien ne garantit qu’on voudra bien de lui là-bas puisque déjà dans son village on ne l’accepte pas. Toutefois, si quelqu’un voulait bien l’y emmener, quitte à le kidnapper… Un heureux hasard lui fait croiser la route de quatre jeunes femmes un peu magiques dont la mission consiste à veiller et restaurer tous les écrits du monde. A travers le temps et l’espace. C’est l’occasion idéale pour notre petite graine de héros qui se sent acceptée pour la toute première fois de sa jeune vie. Les livres sont faits pour réunir et non l’inverse. A leur contact, il va s’entourer d’un courage dont il ne soupçonnait pas l’existence et réaliser le destin qui est le sien.

MITSU IZUMI, l’autrice, sait raconter les histoires. Aussi bien avec des mots qu’elle amène comme un conte des Mille et une Nuits qu’avec son pinceau. Il y a le conte dans le conte, le héros qui s’ignore rêvant de devenir un héros. D’une précision à couper le souffle, on voyage dans ce manga. Transporté en orient tel Aladin et son tapis volant, on apprécie cette invitation poétique et fantastique dans un paysage qui a toujours fasciné le monde occidental. Sans oublier la masse considérable de livres qui encre le papier.

Je vous ai dit que cette histoire était une ode aux livres ? Avouez, vous aviez encore un léger doute.^^ Même ceux qui n’aiment pas spécialement les livres ou ont pour eux qu’un intérêt succinct vont découvrir tous les secrets qu’ils recèlent et l’enchantement merveilleux qu’ils peuvent exercer sur celui qui leur porte une attention particulière. Il faut prendre soin des livres, or MAGUS OF THE LIBRARY nous l’apprend tendrement, via les yeux débordants de curiosité d’un enfant et d’un groupe passionné de gardiennes personnelles des livres. Une belle rencontre que ce tome 1 et assurément un nouvel ami, c’est un vrai coup de cœur pour ma part.

En bref

Ce premier tome est épais, mais me croirez-vous si je vous dis que le voyage paraît trop court ? MAGUS OF THE LIBRARY offre visuellement un paysage bordé de levers de soleil où l’unique occupation méritoire est d’ouvrir un livre pour faire plus ample connaissance. A vos côtés, se tiendront un gamin pas ordinaire dont le rêve risque de devenir réalité plus vite que prévu, ainsi que quatre jolies gardiennes qui pensent unanimement que protéger les livres, c’est protéger le monde. Un conte à partager entre petits et grands.

9
Magus of the Library
Positif

Les livres au centre de tout

Le dépaysement visuel, exotisme des décors, des costumes

Le style

La narration poétique proche du conte

Tome volumineux

Negatif

KssioP Suivre KssioP Toutes ses critiques (119)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire