Hayate the Combat Butler - critiques tomes staff MS

Hayate no Gotoku! ハヤテのごとく!
958 critiques rédigées
Note : 8/10
Critique T.1 (Simple): Initialement prévu chez Kabuto, Hayate le majordome, nom que la série devait porter, a finalement été annulée suite au dépôt de bilan de l'éditeur. Kana aura donc attendu longtemps avant de se décider à enfin lancer le titre sous le nom d'Hayate the combat butler. Série extrêmement populaire au Japon avec déjà 25 tomes, une série animée, des jeux vidéos, light novels... le titre de Kenjiro Hata nous arrive avec une certaine réputation.

Hayate Ayasaki est un lycéen de 16 ans faisant le coursier pour gagner l'argent du foyer familial. En effet, entre un père qui ne réussit pas à trouver un emploi convenable et une mère qui dépense l'argent de la famille aux courses, seul Hayate semble avoir la tête sur les épaules. Mais un soir, alors qu'il vient de se faire licencier en raison de son âge et que sa paye a été donnée par son ancien patron à ses parents, Hayate découvre que ces derniers l'ont vendu à des yakusas afin que ceux-ci prélèvent ses organes et les revendent pour éponger une dette colossale : 150 millions de yen !! En fuite et poursuivi, Hayate projette de kidnapper une jeune fille et de demander une rançon. Mais son plan ne se déroulera pas du tout comme il l'avait prévu...

Alors que le titre semblait trainer une réputation de comédie harem fan-service, ce premier volume d'Hayate the combat butler nous offre un tout autre visage, pour notre plus grand plaisir. Le titre est en réalité, pour le moment du moins, très orienté humour, avec quelques scènes réellement hilarantes et des situations pour le moins loufoques et décalées. On rit souvent, on éclate parfois de rire et l'ensemble se lit avec un intérêt croissant, à l'affut de la blague ou de la référence suivante. La relation de nos héros, basée bien entendu sur un quiproquo débile, est souvent sujette aux situations les plus extrêmes et la narration du Kenjiro Hata est pour beaucoup dans l'implication du lecteur. Quant à l'histoire, notre héros va devenir le majordome d'une "princesse" afin de rembourser la dette de ses parents, devenue la sienne. Côté dessin, le trait n'est pas encore bien affirmé mais le style permet de faire passer les gags sans la moindre difficulté.

On ressort de la lecture de ce premier volume agréablement surpris par son contenu et avec pas mal de passages drôles en tête. Si la suite du titre est de même niveau, Hayate the combat butler pourrait bien être la comédie de l'année... A suivre avec attention.
Le 03-09-2010 à 20:18
Votre avis sur Hayate the Combat Butler
Il faut être membre pour pouvoir donner son avis. L'inscription est rapide et gratuite.
Devenir membre