• Critique Nirvana T.2 par

    "Nirvana" est un shônen extrêmement basique dans son genre. Une jeune héroïne qui s'ignorait et qui réunit une bande d'alliés grâce à l'amitié et l'espoir, c'est quelque chose qu'on a déjà vu des millions de fois dans toutes sortes d'histoires. Le passé tragique du personnage principal, c'est revu aussi. Les alliés en devenir qui se révèlent d'abord des ennemis, rien de bien neuf à l'horizon. Ne parlons pas de cette histoire de "sauver le monde", objectif bien trop ambitieux généralement pour passionner entièrement avec une quête d'une telle envergure, surtout que la narration est survoltée et ne prend pas vraiment le temps d'asseoir son univers et ses personnages.

    Et pourtant, pourtant...

    "Nirvana" confirme avec ce second volume son aspect terriblement sympathique.

    Force est de reconnaître, il y a une certaine chaleur qui se dégage de l'ensemble, ainsi qu'une vraie cohérence.
    Les personnages sont vus et revus, pourtant on apprécie leurs interactions, la force de leurs sentiments, et surtout, il y a un côté touchant dans les liens qui les unissent et leur rapport à leur mission et leurs compagnons. L'histoire est ultra-classique, mais c'est pour mieux se concentrer sur l'exploration du monde et les règles qui le composent. Rien n'est inutile dans la narration, tout en efficacité et sans fioriture, et l'histoire avance très vite. Rien de très subtil, certes, mais la simplicité représente une force en soi, si utilisée à bon escient.

    Ce tome explore par exemple plus en détails le passé de Yachiyo, avec efficacité et sa petite touche d'émotion. Le côté lisse du personnage se brise peu à peu pour laisser place à une jeune fille meurtrie au plus profond de son être et au final assez lucide et cynique sur les raisons qui la poussent à aider les autres. Rien de très original dans le fond, mais il y sans aucun doute une sincérité et une vraie envie de partager quelque chose qui touche les deux auteurs à travers cette histoire, et dans le fond, c'est ce qui compte le plus dans un titre.

    Une autre force de la série réside dans son graphisme et son découpage (plus que dans sa narration). Simple mais efficace et nerveux, et au découpage ultra-lisible malgré la tonne d'effets pyrotechniques des pouvoirs de la déesse Sakuya, le graphisme de la série est à la fois classique et personnel. Maîtrisé dans tous les cas, avec une vraie force dans le regard des personnages et dans leurs actions. Il y a aussi cette petite touche d'anticipation et de puissance divine quand Yachiyo déclenche le pouvoir d'un nouveau signe, et dont la force jaillit de toute part grâce à sa mise en scène et ses doubles pages.

    Alors oui, "Nirvana" n'est clairement pas pour tout le monde. Non pas à cause d'un manque d'accessibilité, mais à cause d'une impression de redondance et une ambiance qui en laissera beaucoup de marbre. Quelque part, il est difficile de le conseiller les yeux fermés ou de définir sa cible avec certitude, vu l'ampleur et la diversité de l'offre manga chez nous.
    Néanmoins, il ravira ceux qui sont encore capables de se plonger sans cynisme dans la quintessence du shônen d'aventure, dans un titre dénué de tous les artifices qui alourdissent énormément nombre de série de la grande famille du "shônen de combat et/ou d'aventure", et qui jamais ne tente de se faire passer pour ce qu'il n'est pas, ou de trop copier ses aînés, ou de tente de devenir un blockbuster à tout prix en sacrifiant ce qui fait sa force et sa spécificité.

    Une petite série B hyper classique mais qui dégage énormément de sympathie et qui pourrait prendre une grande place dans votre coeur, si vous êtes réceptif au style et son propos. Un titre assez rare dans le fond, à la force purement circonstanciel et qui dépend énormément du regard du lecteur. Un titre terriblement classique et atypique à la fois. Il n'y a pas de juste milieu, "Nirvana" vous touchera ou pas, c'est aussi simple que cela. Et personne ne pourra vous juger pour cela.

    7

    Therru - 17 mai 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Nirvana T.2 ?
Ecrire une critique