• Critique Love in progress T.2 par

    Love in progress n'est pas un de ces énièmes Shôjo prévisibles dont vous oublierez la totalité dès fermeture du livre. Même si le premier tome annonçait une série assez simpliste, ce deuxième tome m'a plutôt convaincu et je dois dire que la lecture a été appréciable.


    Une dernière danse ?


    Ce qui est bien avec « Love in progress » c'est qu'on ne sait pas sur quel pied danser. Dans la plupart des mangas, c'est plutôt un aspect négatif qui n'aide pas à la bonne compréhension du titre. Mais dans ce genre de manga typé slice of life, le fait d'être dans le flou permet de susciter de l'intérêt chez le lecteur, jusqu'à maintenant las des événements prévisibles constants dans ces mangas.


    En effet, d'un côté, les personnages sont assez classiques. On a droit à un protagoniste masculin assez désagréable avec la gente féminine et pourtant, la héroïne s'y attache. On a également le pauvre désespéré amoureux qui n'aura jamais celle qu'il aime. Mais l'héroïne est tout de même assez intéressante car elle ne tombe pas pleinement dans le gros cliché de la fille niaise au possible qui passe son temps à pleurer et à se demander pourquoi elle existe...


    Une tournure inattendue


    Bien évidemment, elle ne vit pas forcément bien tous les problèmes qui se mettent en travers de sa route, mais dans l'ensemble, elle reste assez positive et c'est fort appréciable. Elle va beaucoup se remettre en question dans ce tome, se demander si elle fait les choses correctement. Shiina, le garçon dont elle tombe amoureuse, est de moins en moins froid avec elle, et je sentais déjà le coup venir : Il se rapproche d'elle mais une mystérieuse fille random vient casser tous leurs efforts et fait du rentre-dedans au jeune homme, donc Hinako se jette dans les bras du miséreux qui est amoureux d'elle pour se réconforter... Et finalement, pas du tout. Hinako ne sait toujours pas comment gérer ses sentiments et questionnements mais l'intrigue évolue d'une manière considérable et pas du tout comme je l'avais prévu.


    En effet, on en apprend plus sur l'origine de la peur de Shun vis-à-vis des filles et je dois avouer que ça m'a surpris. Parce que l'auteur n'est pas tombé dans la facilité et on a enfin droit à un scénario logique et précis. Certes, il reste assez simpliste dans l'ensemble et on ne détient pas le Shôjo de l'année, mais clairement, à mon sens, il commence à bien se démarquer des derniers Shôjo que j'ai pu lire. J'attends juste de lire le prochain tome pour en savoir plus sur les révélations en fin de tome et savoir si l'auteur jouera une carte assez risquée jusqu'à bout ou si le titre perdra tout son intérêt.

    7

    Niwo - 01 juillet 2017

    1 membre aime | Vous avez aimé cette critique Annuler
Vous avez lu Love in progress T.2 ?
Ecrire une critique