• Critique nude T.1 par

    Nude est l'adaptation en manga de l'autobiographie d'Hiromi Yamase, plus connue sous le pseudonyme de Mihiro, une ancienne star du X devenue, entre autres, présentatrice télé. Depuis l'enfance, Hiromi rêvait de devenir célèbre. Sitôt sortie du lycée, elle quitte donc Niigata pour Tokyo, travaillant comme employée à l'aéroport afin de payer ses factures, un job répétitif et inintéressant. Alors, le jour où un agent l'aborde dans la rue pour lui proposer de percer dans le mannequinat, elle n'hésite pas longtemps avant de le rappeler... Mais Hidefumi Kannazuki n'est pas un agent comme les autres: il représente une boîte spécialisé dans les revues érotiques et vidéos pornographiques...

    Nude n'est donc pas un hentai, malgré quelques scènes olé-olé vite expédiées. Les lecteurs à la recherche de sexe peuvent sans hésiter passer leur chemin tant cet aspect, pourtant au coeur du livre, s'avère en retrait par rapport à un véritable témoignage sur l'envers du décor de l'industrie du X. Et si les pressions abusives ayant été publiquement évoquées il y a peu n'y figurent pas, Kannazuki étant globalement présenté plutôt sous un bon jour, on y retrouve bien diverses manigances destinées à encourager les jeunes filles à aller toujours plus loin. C'est ainsi qu'Hiromi a pris le nom de Mihiro, au départ simplement pour quelques photos dénudées... pas de quoi fouetter un chat. Mais la demoiselle attire rapidement l'oeil d'un producteur bien décidé à la faire tourner pour lui. A partir de là, l'engrenage s'enclenche, et Hiromi, toujours décidée à réaliser son rêve, cède... De son point de vue, de sa propre volonté. Mais une volonté néanmoins influencée.

    Seulement percer dans le milieu du X n'est pas sans conséquences, surtout lorsque l'on vient de la "campagne" ; on ne passe pas inaperçue très longtemps. La carrière de Mihiro ne tarde pas à avoir des conséquences désastreuses sur la vie personnelle d'Hiromi, et à avoir des répercussions sur ses proches...

    La fin de Nude s'avère un peu bâclée, vite expédiée, assez confuse, même, mais l'essentiel, à savoir les débuts et l'ascension de l'actrice ainsi que ce que la célébrité lui a coûté, est là.

    Graphiquement, c'est plutôt joli: le trait, doux et expressif, met les visages en valeur, et les corps sont représentés de façon relativement réaliste, en accord avec le concept.

    6

    Poison Lady - 16 décembre 2016

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu nude T.1 ?
Ecrire une critique