Critique Kakurenbo Honey 0

Découvert en juillet, le mangaka Kevin Tobidase revient en septembre aux éditions Boy's love et nous invite à se replonger dans l'univers de son précédent one-shot, Abarenbo Honey, à travers un spin-off centré sur Mitsurô, l'un des personnages secondaires. Je tiens à préciser que je n'ai pas lu le premier tome, mon avis n'est donc par conséquent pas complet et se limite à mon ressenti lors de la lecture du dit spin-off. Mise à part quelques principes de base, Je ne connais que très peu de choses de l'univers de l'Omegaverse. C'est donc une première pour moi et après lecture du présent titre, je dirai sans prendre trop de risque qu'il existe de très belles lectures Omegaverse mais que celui-ci n'en fait pas partie et est vraiment à fuir à toute hâte.

Comme mentionné un peu plus haut, l'auteur a décidé de revenir sur le personnage de Mitsurô et accessoirement celui de Suzume nous permettant de mieux comprendre les raisons qui le poussent à mettre sa vie entre parenthèse afin de se consacrer pleinement à son maître qui est par ailleurs le personnage principal du premier titre. La première moitié est donc consacré au couple Mtsurô/Suzume, un mix entre quelques rapprochements et flash back du passé difficile de Mitsurô. Un passé sombre qui met en lumière les épreuves qu'il a traversé et la raison de son total dévouement envers le clan qui l'a sauvé, l'auteur essaie de nous toucher à travers quelques scènes difficiles mais on ne passe malheureusement pas suffisamment de temps en compagnie du personnage pour qu'il y ait un réel impact à la lecture et qu'on réussisse à s'attacher plus à ce dernier. On découvre certes ce qui le motive à demander à Suzume de l'attendre mais c'est un peu du déjà-vu et les particularités de l'Omegaverse ne ressortent pas suffisamment pour dire que ce passage soit réellement prenant. On parvient malgré tout à croire en la sincérité de leurs sentiments, ce qui reste un bon point même si le personnage de Suzume est resté bien trop en retrait à mon goût. Suite à une ellipse vers la fin du tome, l'auteur offre à ces deux personnages leur happy-end et termine sur une note chaleureuse bien que vite expédié encore une fois. Même si leur histoire n'a pas réussi à nous émouvoir réellement, on l'apprécie déjà beaucoup plus comparé aux petites péripéties du couple phare qui occupent l'autre moitié du tome.

En effet, ces dernières peinent encore plus à nous divertir tant on n'adhère absolument pas à la personnalité des personnages entre un abruti fini et un chef de clan sans aucun charisme. La jalousie, l'envie de faire plaisir, de se surpasser ou de se remettre en question sont autant de thématiques intéressantes lorsqu'elles sont correctement traitées mais l'auteur n'y apporte ici absolument rien.    

Enfin que dire de plus si ce n'est que je n'ai pas du tout apprécié cette lecture et que je vous invite à passer votre chemin si vous n'êtes pas abonné aux éditions IDP.

Un petit mot sur les graphismes, le trait de Kevin Tobidase est déjà un peu plus agréable que côté scénario mais on reste sur un rendu très moyen. La mise en scène se veut parfois un peu kitch voir même grossière à certains moments. On dénote également quelques irrégularités au niveau des visages mais certaines expressions restent assez jolies. Les scènes érotiques sont très vite expédiées, elles manquent cruellement de sensualité et de tendresse. On reste sur notre faim! Concernant l'édition, elle est de bonne facture. On apprécie la page en couleur et les quelques explications sur l'Omegaverse en début de tome.   

3
De nature bon public, j'ai plutôt tendance à voir les bons côtés d'un titre et je ne prends absolument aucun plaisir à faire une critique peu élogieuse mais la lecture de Kakurenbo Honey n'a franchement pas grand chose pour elle. Le scénario très limité n'a rien de prenant, les personnages sont soit complètement idiots soit peu exploités et c'est loin d'être l'extase graphiquement parlant. Si vous désirez lire de l'Omegaverse, des titres comme Yes, my destiny ou Tadaima Okaeri semblent déjà beaucoup plus prometteurs pour une première incursion dans cet univers particulier si on en croit les très nombreux bons retours.

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

Kakurenbo Honey (Manga), Kakurenbo Honey T.0

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire