Critique La Courtisane d'Edo 1

Après avoir découvert les premiers titres de la collection Cherry Blush dont la lecture fut plus ou moins agréable selon les cas, il me tardait véritablement de lire ceux de Red light qui selon l'éditeur devrait regrouper des séries au contenu plus épicé. Personnellement, je ne savais pas trop à quoi m'attendre mais force est de reconnaitre que cette sous-collection débute d'une très belle manière avec Sakurakouji Kanoko et sa courtisane d'Edo.  Une mangaka déjà bien connue pour ses romances évoluant dans des univers souvent fantastiques telles que Black Bird ou encore Last Notes. Pour ma part, je n'ai malheureusement pas encore la chance de lire Black Bird mais la lecture de Last Notes m'avait laissé une belle impression une fois tourné la dernière page. Je suis donc terriblement emballée à l'idée d'en découvrir davantage sur travail de la mangaka et c'est d'autant plus vrai que cette fois-ci elle s'est lancé un joli défi avec une romance qui prend place à l'ère Edo et cette envie de nous faire découvrir le quotidien d'une courtisane.  Dernière série en date de la mangaka, la courtisane d'Edo est pré-publiée dans le magazine Betsucomi (Dengeki Daisy, Kokoro Button,...) des éditions Shôgakukan sous le titre de Seirô Opera et est toujours en cours avec 9 tomes au compteur (le dernier date d'août). Selon l'éditeur, on devrait suivre une romance historique avec son lot de mystères et de rebondissements avec une ambiance proche des histoires d'enquêtes puisque l'héroïne se formera au métier de courtisane afin d'élucider le mystère qui entoure le meurtre de ses parents. Verdict? La courtisane d'Edo s'offre un beau démarrage !

"Tu es vraiment sûre de ton choix? Si tu franchis ce portail...à moins d'être incroyablement chanceuse...tu ne pourras plus jamais sortir de cette enceinte, tu le sais?"

Dans le quartier des plaisirs de Yoshiwara, à l'époque d‘Edo, Akané est une jeune orpheline issue de la noblesse militaire. Suite au mystérieux assassinat de ses parents, elle décide de se jeter dans la gueule du loup en se présentant dans une maison close de grand luxe : l'Akebonorô. Sa rencontre avec Sôsuke, jeune prêteur sur gage et grand séducteur à l'intelligence acérée, va littéralement bousculer son destin. Dans cet environnement où la luxure est reine, cette apprentie courtisane s'apprête-t-elle à goûter au paradis ou à l'enfer ?

"Prometteur, intriguant, dépaysant, envoûtant"

Dès les premières pages, on sent qu'on aura affaire à une histoire forte et bien ficelée subtile mélange entre découvertes sur l'époque d'Edo, tranche de vie avec en son centre le métier de courtisane, romance complexe et meurtre à élucider. La courtisane d'Edo nous offre une intrigue aux multiples facettes captivantes grâce à l'auteur qui la mène d'une main de maître apportant à chacune d'intéressantes bases. L'univers se montre lui aussi fascinant par sa richesse, on sent que Sakurakouji Kanoko s'appuie sur une solide documentation . Elle se montre généreuse et inspirée permettant à ses lecteurs de plonger avec délice dans l'ambiance particulièrement envoûtante de son titre et ce dès le départ.

Ainsi d'entrée de jeu, le personnage d'Akane se révèle très appréciable. On la découvre à la fois forte et déterminée mais aussi douce, sincère et quelque part vulnérable. Son choix d'embrasser le métier de courtisane afin d'élucider les mystères qui entourent le meurtre de ses parents nous interpelle et nous sensibilise à sa destinée, c'est rare lorsqu'on accroche si vite à la personnalité d'une héroïne. On suit avec la plus grande attention son récit à la fois inquiet de voir comment la jeune fille autrefois de bonne famille va réussir à survivre dans un tel contexte et impatient de découvrir de quelle façon elle va se débrouiller pour parvenir à ses fins. Autrement dit, on est captivé par notre lecture avec un début très réussi qui pose déjà de nombreuses bases, des enjeux assez forts et sait titiller notre curiosité.

Les choses s'annoncent difficiles au départ mais la détermination d'Akane qui en plus d'inspirer le respect saura faire tourner la roue du destin en sa faveur même si elle devra compter désormais avec un bien encombrant personnage. L'auteur profite de ce concours de circonstance pour intégrer le héros de son histoire, Sôsuke, même s'il tient plus du anti-héros au premier abord. S'il n'est pas bien difficile de deviner que derrière cette désinvolture et cette arrogance voir même cruauté se cache un être qui a beaucoup souffert, on ressent par contre une forte envie le découvrir plus en profondeur car il nous réserve certainement lui aussi quelques belles surprises à travers son histoire personnelle. Son hostilité envers Akane et son désir brûlant de l'acheter nous mettent la puce à l'oreille, un lien assez spécial s'installe entre eux au fur et à mesure même si l'auteur entretient pour le moment d'une belle façon le suspens à ce niveau là.

On va alors de découvertes en découvertes concernant la vie d'une courtisane, on prend plaisir à s'immerger dans leur quotidien et on apprend pas mal de choses notamment sur le fonctionnement de la formation, sur la hiérarchie, les arts qu'elles doivent maîtriser, l'austérité qu'elles doivent endurer sans pour autant être ensevelis par une tonne de détail et tout ceci à travers les yeux d'Akane qui tente de trouver ses marques petit à petit dans ce nouveau quotidien. On est par moment sur un aspect assez tranche de vie durant lequel on sera à plusieurs reprises très agréablement surpris par l'héroïne que ce soit par certaines de ses paroles et actes trahissant une certaine maturité ou par cette souffrance qu'elle essaie d'étouffer notamment lors du passage de son ex-fiancé. Elle nous impressionne et nous bouleverse, Akane se révèle être aux antipodes de la banalité.  

Apparait alors un second personnage masculin qui lui aussi nous fait dès le départ un certain effet s'inscrivant parfaitement dans ce début d'intrigue. Sa relation particulière avec Akane qui date de son enfance laisse transparaitre une très belle complicité, cette dernière trouve en lui le parfait confident et allié. Un personnage fort qu'on apprécie voir graviter autour d'Akane, il va d'ailleurs se révéler rapidement utile et ne va pas hésiter à provoquer un peu Sôsuke dans le but de le mettre en garde. Une certaine rivalité/alliance se créé entre eux, on apprécie cet aspect qui change de ce qu'on a l'habitude de lire.

Enfin, on se retrouve de plus en plus intrigué au fil de l'histoire et on est surtout très impatient d'assister aux futurs développements des différents aspects du récit. En somme, c'est un bien joli titre que nous avons entre les mains!

Un petit mot sur les graphismes, le coup de crayon raffiné de Kanoko Sakurakouji fait des merveilles et contribue très largement à nous plonger dans l'ambiance du titre. Cette dernière respecte bien sûr les codes shôjo avec des scènes souvent centrées sur l'expression des personnages qu'elle réussit à retranscrire avec talent mais elle compense largement en accordant le plus grand soin aux coiffures, vêtements traditionnels et quelques mises en scènes notamment avec des poses assez jolies à contempler. C'est un sans faute concernant les chara-design des personnages, il émane de chacun d'entre eux une certaine aura en accord avec leur personnalité propre. On pourrait chipoter en ne retrouvant pas la coiffure traditionnel pour les deux principaux protagonistes masculins mais ce n'est certainement pas moi qui vais m'en plaindre. J'avoue que j'aurai eu beaucoup de mal à les trouver séduisant avec une telle coupe alors que tous les deux dégagent énormément de charme. On aime! L'édition est quant à elle somme toute correcte.

8
La courtisane d'Edo, excellent premier né de la collection red light, démarre d'une très belle façon en nous offrant les bases d'une intrigue aux multiples facettes particulièrement captivantes entre drame, romance et mystère. Grâce à son ambiance envoûtante et à une solide documentation, l'univers se révèle riche et bien campé nous permettant le temps de la lecture de nous immiscer avec délice et grand intérêt dans le quotidien d'une courtisane. Porté par une héroïne forte et des personnages secondaires tout aussi intéressants, ce premier tome réunit tous les ingrédients d'une série qui saura nous fasciner sur le long terme. Le coup de crayon de l'artiste apporte lui aussi son lot d'atouts charme. On est alors impatient d'assister à ses futures développements! Petit coup de cœur!
  • Des bases solides et intrigantes
  • Le personnage d'Akane, une héroïne forte
  • les autres protagonistes tous très intéressants
  • Une histoires possédant de multiples cordes à son arc
  • De nombreuses découvertes concernant le métier de courtisane
  • L'ambiance d'époque bien retranscrite
  • l'envie de lire la suite
  • La patte de la mangaka, soignée et raffinée
  • Je cherche encore

Achetez La Courtisane d'EdoT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

La Courtisane d'Edo (Manga), La Courtisane d'Edo T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire