Critique Make me up ! 1

Nouveauté shônen de cet été aux éditions Pika, Make me up! s'annonce comme une lecture pleine de fraîcheur et divertissante autour de l'amitié fille/garçon mais aussi sur-vitaminée et attendrissante grâce à son sympathique duo. Signée Kôhei Nagashii, la série est pré-publiée sous le titre de Hoshino, me o tsubutte dans le weekly shonen magazine( good ending, fairy tail, love hina,...) des éditions Kôdansha et est terminée en treize tomes. Cette pétillante comédie nous conte la naissance d'une amitié détonante entre deux jeunes gens que tout oppose et qui devront s'entraider suite à un concours de circonstance. Après lecture du premier tome, on ressort plutôt satisfait en espérant tout de même que la série saura faire évoluer son concept et que l'auteur se lâchera un peu plus question humour. Un bon début donc!


"Dès qu'ils ont cinq minutes, ils jouent. Tous les jours...Alors qu'ils ne sont pas dans le club de basket. Ils montrent qu'ils s'amusent. C'est fait exprès. Ils montrent qu'ils sont amis. C'est une sorte de rituel pour se rassurer sinon bonjour l'angoisse. Il n'y a pas qu'eux, tout le monde suit les même règles tacites... Moi, je ne veux pas de ça. Donc, je fais semblant de dormir."


Derrière son rejet exagéré de l’autre, Kobayakawa est un jeune lycéen qui se soucie plus d’autrui qu’il ne veut bien le montrer. Il nous en apporte la preuve en tendant la main (un peu contre son gré tout de même !) à une Hoshino démunie. On espère que celle-ci, véritable tornade de bonne humeur et de spontanéité, et d’autres filles de sa classe réussiront à faire voler en éclats la carapace de Kobayakawa, l’asocial !        


" Grâce à ses quelques bonnes réflexions autour des relations sociales, ce premier tome signe une agréable entrée en matière même si elle devra confirmer son potentiel par la suite"


Comme souvent dans les récits, Make me up! nous narre une rencontre qui va chambouler le quotidien de ses personnages. Ce n'est pas pour rien si on entend souvent l'expression "cette rencontre a changé ma vie". On va donc assister à la naissance d'une relation pas comme les autres puisque notre duo va se rapprocher suite à un concours de circonstance assez surprenant, pour ne pas dire étrange.


On débute la lecture en compagnie du jeune Kobayakawa dont les pensées et réactions vont rapidement nous donner une idée des thèmes qui seront abordés dans la série. Généralement, l'adage qui se rassemble s'assemble sied plutôt bien aux relations sociales se déroulant dans le cadre scolaire. On retrouve les pin up avec les pin up, les intellos avec les intellos et les beaux gosses avec les beaux gosses, ces derniers forment des groupes bien distincts. Une réalité qui rebute fortement notre jeune héros, Kobayakawa, qui préfère fuir le contact plutôt que de suivre le mouvement. Son mal-être par rapport à ce quotidien pesant est assez bien retranscrit et nous intrigue sur les raisons qui l'ont poussé à devenir un jeune homme aigri et asocial. Les premiers chapitres nous surprennent par leur ton assez sérieux et parfois même assez sombre puisqu'on s'attendait à lire une comédie et que finalement les souffrances du jeune homme prennent le pas sur le reste puisqu'en plus de sa vision assez défaitiste des relations humaines,  ce dernier va subir au passage quelques brimades. L'auteur est parvenu à nous sensibiliser à ce que ressent son héros malgré son caractère renfermé et surtout à faire évoluer la situation de façon à nous dépeindre un tableau un peu moins sombre au fil des pages puisque ce dernier découvrira le secret de celle qui l'a si facilement jugé un peu auparavant.


Malgré quelques maladresses dans son déroulement, le récit prend une direction intéressante  puisque notre héroïne, Hoshino, va se révéler être bien différente de la première impression qu'on s'était faite d'elle et que l'ambiance du titre va devenir beaucoup plus légère. En effet, une adulte bienveillante et proche des jeunes gens va formuler une requête bien singulière et les aider ainsi à se rapprocher dans le but de les voir s'entraider dans leurs difficultés relationnelles. Notre jeune héroïne ne sachant absolument pas se maquiller et ayant la fâcheuse tendance à foutre en l'air sa mise en beauté va devoir compter sur l'aide du jeune homme afin de conserver son image intacte. Si l'idée du maquillage peut sembler assez étrange de prime abord, on comprend vite que l'auteur à travers toute cette mise en scène va aborder à sa manière les difficultés que l'on peut rencontrer à s'intégrer ou à faire partie d'une bande quand on ne ressent pas l'envie de rentrer dans un moule. Il y a d'ailleurs une sorte d'opposition qui se dessine entre Hoshino qui veut à tout prix conserver son image de peur de perdre l'amitié de ses amis et Kobayakawa qui refuse impérativement de rentrer dans ce petit jeu pour se lier aux autres. On apprécie l'idée, on sent bien leur mal être et on découvre avec intérêt la façon choisie par chacun pour combattre ce dernier. On est donc emballé à l'idée de voir leur relation évoluer en parallèle avec leur mentalité. L'auteur réussit à faire passer ses messages avec une vision d'ensemble plutôt intéressante tout en nous divertissant grâce à des personnages qu'on prend plaisir à découvrir au rythme de leurs petites mésaventures. On en est encore qu'au début mais le duo fonctionne bien, on apprécie l'énergie d'Hoshino ou encore son côté super girl et on reste interpellé par la vision de Kobayakawa qui se révèle attachant au fil de la lecture. On a envie de les voir nouer une relation d'amitié et de les voir évoluer ensemble. Quelques personnages secondaires nous font bonne impression, le professeur à l'origine de cette relation.


Enfin si l'ensemble reste agréable, il y a malgré tout quelques petites facilités scénaristiques comme un lynchage traité de façon un peu rapide et superficielle. Même si on comprend qu'à travers ce dernier l'auteur essaie de faire ressortir le côté robin des bois de son héroïne, cela reste encore un peu maladroit. Concernant l'humour, les petits "ratés" sont assez marrants mais cela manque de pouvoir comique dans l'ensemble. On espère voir l'auteur se lâcher un peu plus par la suite.       


 Un petit mot concernant les graphismes, le coup de crayon du mangaka bien qu'assez classique se révèle malgré tout agréable à l'œil. On retrouve bien l'esprit du récit tout au long de ce tome notamment à travers les expressions des personnages qui sont bien retranscrites. Les décors sont un peu pauvres mais cet aspect est compensé par le dynamisme des scènes. On reste sur une recette simple mais agréable. L'édition est dans les standards l'éditeur, simple mais correcte.

6
Ce premier tome nous divertit sans mal grâce à la personnalité fonceuse de notre héroïne qui se couple à merveille avec le caractère plus effacé de son compagnon d'aventure et parvient à nous intéresser avec une thématique de fond qui pousse à les lecteurs à réfléchir notamment concernant les relations sociales, l'importance de l'apparence, l'acceptation de soi et de l'autre. Il faudra malgré tout attendre de lire la suite pour voir si l'évolution du récit continuera de nous emballer et si le côté comédie ressortira un peu plus. Une lecture qui n'est certes pas sans défaut mais qui reste sympathique dans l'ensemble.
  • Un duo sympa, avec des caractères opposés mais qui s'accordent bien
  • les réflexions sur les relations sociales, l'importance de l'apparence, l'acceptation de soi et de l'autre
  • des graphismes à l'image du duo, agréables
  • l'idée du maquillage, pas si étrange
  • la bienveillance du professeur
  • Quelques facilités scénaristiques, maladresses
  • Manque de pouvoir comique
  • Quelques craintes pour la suite

Achetez Make me up !T.1 chez nos partenaires

EUR 6,95

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

Make me up ! (Manga), Make me up ! T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire