Critique Awakoi 1

Kanan Minami, mangaka phare des éditions Panini revient et été avec sa toute nouvelle série en date Awa Koi. Une excellente nouvelle pour toutes celles et ceux qui comme moi sont fans du travail de l'artiste depuis ses débuts en France qui remontent tout de même à une dizaine d'années maintenant et qui continue de nous séduire série après série. On est donc impatient de découvrir ce titre qui est pré-publié depuis 2016 dans la magazine Sho-comi ( je t'aime suzuki!, my first love, ...)des éditions Shôgakukan et compte à ce jour trois volumes (le dernier est sorti en mars 2018). Au programme, on nous promet une romance douce et amère. Verdict? Un premier tome classique mais réussi sur certains aspects, une belle surprise donc!

"Jusqu'alors, je n'avais jamais connu personne qui avait un petit copain. L'amour n'était qu'une notion vague. Mais à partir de jour là...Je me suis focalisée sur les couples. Mon envie d'avoir un petit ami n'a fait que grandir..."

A 16 ans, Yuka rêve d'avoir enfin un petit ami. Pour parvenir à ses fins, elle décide de se lier d'amitié avec les filles lesplus populaires de sa classe, ce qui, elle en est persuadée, lui permettra de trouver la perle rare lors d'un rencard commun. Son plan fonctionne, et même si Kentarô Nanase est loin d'être le prince charmant, elle se surprend à éprouver des sentiments pour lui. Mais Yuka va bientôt découvrir qu'il n'est pas si simple de se confronter aux peines et aux joies de l'amour, ou même de l'amitié...

"Un début d'intrigue agréable grâce à quelques belles idées exploitées de façon intéressante"

Grande fan de Kanan Minami depuis le début de la parution de ses premières œuvres en France que ce soit pour son sens du détail et sa façon de mettre en avant certains éléments dans ses graphismes, la dose d'érotisme qu'elle ajoute à ses romances (rare sont ceux qui osent le faire) et sa capacité à créer des personnages qui parviennent toujours à un moment donné à nous séduire et à faire décoller l'intrigue. L'auteur m'a donné l'impression de s'être assagie avec le temps délaissant peu à peu le côté "tordu" pour revenir lentement vers des histoires plus douces sans pour autant perdre son originalité. Un sentiment qui se confirme avec le premier tome d'Awa koi. D'ordinaire, j'éprouve quelques difficultés à rentrer dans l'histoire, ce n'est qu'une fois attachée aux personnages et convaincue de leurs sentiments que j'y arrive réellement. Ce ne fut absolument pas le cas ici, le début du récit m'a directement plu et plus particulièrement l'idée de prendre à contre pied une situation dont on croyait avoir tout deviner d'avance.

On débute la lecture en compagnie d'une bande de copines où l'envie de se trouver un petit ami est sur toutes les lèvres. Au départ, on ne voit rien de mal dans le fait que l'héroïne fasse des efforts pour s'intégrer dans un groupe de filles populaires jusqu'à ce qu'on voit ses amies se retourner contre elle. On sent qu'il y avait quelque chose qui clochait dans leur attitudes, on s'imagine alors avoir affaire à un simple rejet. Pourtant, elles nous ont apparues tellement sincères envers l'héroïne et ont mises tellement d'énergie à la soutenir qu'on sent que cette histoire est loin d'être aussi simple. L'auteur nous déstabilise dans ce début d'intrigue et réussit du coup à éveiller notre curiosité, c'est un très bon point! D'une part, on apprécie ce retournement de situation qui offre des chapitres prenants et d'autre part on salue l'idée de nous dépeindre un portrait de l'héroïne beaucoup moins flatteur que d'habitude. Alors qu'on devrait en vouloir aux amies de Yuka de l'avoir laissée tombée, il se passe exactement tout le contraire puisque ce sont en réalité elles qui ont été blessées par l'attitude de l'héroïne. On a alors l'impression d'avoir affaire à des personnages bienveillants qui ont voulues être sincères avec ce qu'elles ressentaient tout en réfléchissant à une manière de ne pas rendre la situation trop dure pour Yuka. Elles ont eu une belle idée qui va d'ailleurs permettre au passage d'introduire de quelques personnages supplémentaires quoique un peu à la va vite et ainsi offrir de nouvelles perspectives au récit. Un passage très plaisant qui s'accompagne d'une belle prise de conscience de l'héroïne, on voit qu'elle a compris son erreur et qu'elle essaie désormais d'être plus sincère envers son entourage à commencer par ses anciennes amies. La perspective de suivre une héroïne qui a beaucoup de progrès à faire en matière d'amitié et d'amour est vraiment agréable, il y a une belle marge de progression qui se dessine pour elle. D'ailleurs son envie d'avoir un petit ami se transforme en j'en aurai un quand je tomberai amoureuse, c'est déjà plus intéressant tout comme ses remises en question.

Et le jeune homme qui apparait sur la couverture dans tout ceci? Nanase est introduit assez rapidement dans le récit et il ne nous fait pas une très bonne impression au départ puisqu'il a accepté de jouer un rôle assez discutable. L'auteur joue un peu sur le même tableau que pour l'héroïne mais il n'est pas aussi mauvais bougre qu'on aurait pu le penser puisqu'il ne pourra pas s'empêcher de se mêler des affaires de Yuka. Il nous laisse entrevoir la raison de son comportement désabusé mais il faudra lire la suite pour le découvrir plus en profondeur. Espérons sur ce point que l'auteur ne tombera pas dans le cliché et continuera d'opter pour la bonne approche. On apprécie aussi le fait qu'ils se rapprochent en douceur et voir ainsi des liens plus forts pointer le bout de leur nez au rythme des moments passés à faire attention à l'autre. On termine sur une dernière page intrigante avec l'envie de découvrir la réaction de l'un des protagonistes. Nice!

Un petit mot sur les graphismes, le coup de crayon de Kanan Minami reste égal à lui même à savoir classique mais toujours aussi agréable à l'œil. On y retrouve tout ce qu'on aime tant, son sens du détail qui se veut minutieux et fin lorsqu'il s'agit de faire ressortir le petit côté précieux et girly de certaines cases ainsi que son sens de la mise en scène qui véhicule de façon parlante les émotions des personnages que ce soit par le biais des expressions, du jeu du regard ou encore les poses, les gestes et les mimiques adoptées donnant alors une belle énergie durant les moments importants. Pour ce qui est de l'édition, elle reste dans les standards de Panini et on apprécie le travail réalisé sur le logo du titre. En ce qui concerne le rythme de parution, le second tome est déjà sorti et le troisième sortira début d'année 2019 donc pour le moment pas de nuage à l'horizon pour ce qui est de la publication.   

7
Ce premier tome bien que classique dans son ensemble est une belle surprise en espérant tout de même que l'auteur continuera d'essayer d'apporter sa propre touche et qu'on ne retombera pas dans des situations trop clichées par la suite . On apprécie de nombreux aspects dans ce début d'intrigue tels que les réflexions sur l'amitié, celles qui gravitent autour de l'héroïne qui éprouve quelques difficultés à se montrer sincère dans sa relation avec les autres et qui donne vraiment envie de la voir évoluer ou encore le rapprochement tout en douceur des deux principaux personnages. En somme, un agréable moment de lecture! Note: 7,5/10
  • un début d'intrigue prenant avec ses réflexions autour de l'amitié
  • la prise de conscience de l'héroïne avec une belle marge de progression qui s'ouvre à elle
  • le rapprochement bien amené entre les deux principaux protagonistes
  • La patte de l'artiste
  • un ensemble malgré tout assez classique
  • des personnages secondaires introduits un peu rapidement
  • une suite assez prévisible (j'espère me tromper!)

Achetez AwakoiT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

Awakoi (Manga), Awakoi T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire