Critique Baron 1

Namirô est un personnage simple, qui symbolise la force brute. Personne n'ose s'opposer à lui, puisqu'il n'a pas l'air de maîtriser sa puissance. Il est surnommé Baron, et vit dans un triangle familial qu'il veut briser, pour que sa mère et son père puissent être libres indépendamment de l'autre, sans pour autant s'attacher à des clichés sociaux stéréotypés.

Double-face

Au premier abord, le récit est simple : Namirô veut fonder une famille avec Yôko, la fille dont il est amoureux. Mais pour un personnage aussi baraque que lui, tout ne va pas être simple. Son père a tout abandonné sans qu'on n'en sache la raison, passe son temps à tromper sa mère et à lui soutirer de l'argent. Et même si au premier abord, il a l'air d'un gros salaud, l'histoire ne se limite pas à ça. Et c'est d'ailleurs à partir de ce moment-là que l'ambiance change de ton, et que l'auteur laisse des indices pour inciter le lecteur à se poser des questions, et avoir envie de savoir ce qui se cache derrière cette histoire. Un homme semble chercher le père de Namirô, et vu les réactions de celui-ci, je pense qu'ils ont un passif commun pas des plus amicaux.

Et même en dehors de ça, l'histoire dans son ensemble ne se limite pas au tranche-de-vie. Yôko fait un rêve étrange répétitif depuis plus d'un an et n'arrive pas à l'interpréter. Même si on n'a pas encore d'idée réelle de ce que ça signifie, l'auteur laisse de plus en plus d'indices sur ça également, ça me donne l'impression de jouer au détective (quoi de mieux comme immersion ? )

Il y a quelque chose qui est vraiment fou, c'est le fait que le personnage soit aussi simplet dans un univers plus dramatique et mature. Ce n'est pas évident de développer un scénario sérieux quand le protagoniste que l'on suit est aussi simple, et pourtant, c'est réussi. On voit très rapidement qu'on est face à un récit pour jeunes adultes minimum, de part les expressions utilisées, le ton employé ou encore les thèmes choisis. Cela ne se joue pas à grand chose et pourtant, ça fait toute la différence.

Grande échelle

Le fœtus présent dans le rêve de Yôko semble partagé avec d'autres individus, classés dans la catégorie de « vide spirituel ». Il existe une théorie comme quoi ces signaux leur auraient été envoyés par une force supérieure, quelqu'un qui chercherait probablement à les manipuler. Ces images cataclysmiques ont été envoyées dans un but précis, c'est certain. Mais qui aurait eu l'envie de faire une chose pareille ? Dernièrement, les crimes des jeunes ont augmenté, allant du suicide jusqu'au meurtre d'autres personnes. Ceux qui enquêtent à ce propos pensent que c'est lié et vont faire des tests sur des personnes au vide spirituel afin de trouver la source.

Je n'ai jamais lu ce genre de récit et je dois avouer que ça a suscité mon intérêt. On part sur une sorte d'enquête où il est question d'hypnose, de création de phénomènes de société. Quoi de plus intéressant ? L'intrigue est très bien menée, pas trop vite ou trop lentement et a sa propre identité. Et même malgré ça, malgré tout le suspense qui est mis en place, l'auteur arrive à faire évoluer ses personnages, à les faire grandir et leur apporter des réponses quand il le faut. Après lecture complète du tome, je vois de plus en plus dans quelle direction on se dirige, sans pour autant qu'ils en aient trop dévoilé.

8
En ouvrant le tome, je ne m'attendais pas à autant apprécier Baron. Le titre est très nuancé, l'ambiance change à plusieurs reprises pour suivre le cours du scénario et les personnages sont vraiment charmants. L'histoire est mature et profonde, nous plonge dans un univers SF des plus subtils et le combo fait effet : Ce premier tome est un très bon premier tome, introductif mais pas seulement. L'univers m'a charmé et je n'ai qu'une hâte : Lire la suite !

Achetez BaronT.1 chez nos partenaires

pub

Partagez cette news :

par Niwo

Grand fan de philosophie et de psychologie, je préfère les séries assez profondes avec une certaine maturité. Je lis des mangas depuis ma tendre enfance et depuis je n'ai jamais arrêté de m'y intéresser. J'ai besoin qu'on me force à réfléchir et remettre en cause la société dans laquelle on vit pour réellement apprécier une oeuvre (Inio Asano entre autres.).

Site/blog perso : https://www.youtube.com/c/niwomanga

Contenu associé

Baron (Manga), Baron T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire