Critique Frau Faust 4

Le dernier tome de Frau Faust sortira le mois prochain. Et on le remarque dans ce tome, qui est un puits d'informations sans fin. Pour une série qui se terminera en 5 tomes, l'avancée de l'intrigue a été très bien gérée, puis que dès le tome 3, on voyait à peu près dans quelle direction l’œuvre se dirigeait pour conclure. Et même si la finalité n'est pas encore évident, Frau Faust a un univers très sympa et bien exploité dans l'ensemble.

Le bien et le mal, notion humaine ?

Dans ce tome de Frau Faust, les démons sont vachement mis en avant, notamment Méphisto et As. Ils sont rejetés par les autres démons car ils semblent épris d'une humaine (Faust pour Méphisto et Sara pour As) et étant donné que l'attachement est une notion humaine, les autres démons ne comprennent pas. J'aime beaucoup ce genre de titres où la notion du mal n'est pas forcément celle qu'on pourrait penser au premier abord, et dont les limites sont ambiguës. Même si on a l'impression qu'As et Méphisto sont personnellement attachés aux deux femmes, on n'en a aucune preuve concrète, seulement des sous-entendus. Parfois je dirais que oui, parfois je dirais que non et même si c'est très frustrant de ne pas avoir d'idée concrète de la chose, ça me rassure dans un sens puisque de cette manière, on a envie d'en découvrir plus sur ces deux personnages, qui ont un rôle détestable à la base.

Dans les précédents tomes, on avait déjà l'impression que l'inquisition (du côté de notre seigneur), censée faire le bien, était en réalité destructrice et prête à tout pour sauver les apparences. Faust défend une cause qui est... défendable, alors qu'eux font tout pour cacher la vérité. Et dans ce tome, c'est devenu une certitude, puisqu'ils se servent d'une jeune femme qui vit pour les autres afin d'atteindre leur but. Ils la poussent à pactiser avec un démon pour capturer Faust alors qu'ils sont censés être du côté de dieu et détester les démons. Comme quoi, même les humains de foi ont une part démoniaque, si ce n'est qu'ils s'en cachent, alors que des personnages comme Johanna l'assument pleinement. Le mal n'est pas toujours là où on s'attendrait à le trouver.

Retourner sa veste

Vous vous souvenez de l'agent de l'inquisition mystérieux qui voulait absolument détruire Faust ? Eh bien, c'est le frère de la jeune fille qui a dû pactiser avec un démon, et il va devoir protéger Johanna pour protéger sa sœur. Comme quoi, même les personnages les plus bornés peuvent changer d'avis lorsqu'on leur ouvre les yeux. Et même si au début je le trouvais détestable, on en apprend beaucoup plus sur lui et c'est limite s'il n'est pas attachant désormais. Fils de la maîtresse de son père, sa sœur (qui est génétiquement sa demi-sœur) sera rapidement sa seule famille, après le décès de toute image parentale. Il devient agent pour la protéger car Olga, celle qui les recueille après ça, lui fait une sorte de chantage pour que sa sœur ne manque de rien. Il agissait uniquement pour la protéger, et c'est beau dans un sens.

D'ailleurs, c'est sûrement ce qui a défini ce tome, les retournements de veste, ou au moins les trahisons. Que ce soit dans les scènes du présent ou les flash-backs sur le passé de Faust, tout le monde n'est pas ce qu'il semblait être. Et c'est comme dans la réalité, il faut toujours se méfier de tout le monde pour éviter de risquer de se faire avoir. Je trouve ça triste mais Frau Faust l'exprime très bien.

L'histoire est devenu tellement sombre et de plus en plus complète. En commençant la série, je ne pensais pas que ça se développerait autant, mais j'en suis bien content. L'auteur a vraiment un don pour créer une ambiance parfaite qui immerge totalement le lecteur, un peu comme NAGABE avec L'enfant et le maudit.

7
Frau Faust est de mieux en mieux, avec une histoire qui est faite pour se terminer en 5 tomes. L'univers est de plus en plus sombre, les personnages étonnants et le scénario construit. J'aimais déjà la série depuis le début, mais je dois avouer que là, c'est encore plus captivant. L'ambiance est faite pour te faire accrocher et l'histoire t'immerge dans ce conte très bien adapté par Kore Yamazaki. Hâte de lire le cinquième et dernier tome pour voir si la conclusion de cette série est satisfaisante !

Achetez Frau FaustT.4 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Niwo

Grand fan de philosophie et de psychologie, je préfère les séries assez profondes avec une certaine maturité. Je lis des mangas depuis ma tendre enfance et depuis je n'ai jamais arrêté de m'y intéresser. J'ai besoin qu'on me force à réfléchir et remettre en cause la société dans laquelle on vit pour réellement apprécier une oeuvre (Inio Asano entre autres.).

Site/blog perso : https://www.youtube.com/c/niwomanga

Contenu associé

Frau Faust (Manga), Frau Faust T.4

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire