Cinéma japonais et manga : Source d'idées et de problèmes

Après les US, voici le retour aux sources.

La semaine dernière, nous avons évoqué les adaptations de nos mangas favoris en films live par Hollywood et des problèmes qu’ils entrainent auprès du public. Aujourd’hui, pourquoi ne pas logiquement parler des adaptations et ceux qui les font, mais dans leur pays d’origine ? L’adaptation en film live est un pan extrêmement important de la culture cinématographique japonaise, qui a en partie les mêmes soucis que les adaptations US.

Si l’on devait compter, rien que sur une année, le nombre d’adaptations sorties dans les salles obscures japonaises, on en aurait pour un bon moment. Pour poser les bases, prenons l'année 2017 complète avec une liste exhaustive d'adaptations de mangas, on va dire, connus : Gintama, Tokyo Ghoul, ReLife, Love and Lies, Jojo's Diamond Is Unbreakable, March Comes In Like a Lion, Full Metal Alchemist, Blade of the Immortal... Sans compter les innombrables dramas, les Japonais pouvaient se faire une année rythmée par les adaptations dans les salles obscures.

gintama live

Vu qu'il y en a beaucoup, il y a de tout : du bon et du nanardesque bien sûr. LE problème majeur qui lie les adaptations US aux adaptations japonaise : la qualité. Passer des cases au monde réel entraine de nombreux problèmes techniques et scénaristiques, c'est logique. Et les fans l'ont souvent noté sur plusieurs adaptations qui ne marchent pas avec des vrais acteurs, avec des vrais décors ou beaucoup d'effets spéciaux : le rendu n'est jamais assez proche pour satisfaire les fans nippons, qui sont tout aussi (voire plus) exigeants que les fans occidentaux.

Le diptyque Attack on Titan, qui a beaucoup divisé le public à sa sortie, est un exemple d'adaptation japonaise qui rate le coche bien comme il faut. Des titans en CGI qui piquent fortement les yeux, des acteurs en sous-régime, une réalisation qui n'est jamais à la hauteur des exploits visuels de l'animé. En ratant une adaptation d'un manga aussi mondialement populaire qu'Attack on Titan, la vague de retours négatifs provient évidemment des quatre coins de la planète. Et il n'est pas le seul à avoir bidé bien comme il faut, il est accompagné par l'aberrante trilogie Death Note (tiens, comme on se retrouve), Terraformars, Judge ou Tokyo Ghoul...

shingeki no kyojin

Pourtant, malgré ces bides a l'écho exceptionnel, les grands cinéastes japonais se tournent toujours vers l'adaptation de mangas, comme si c'était le terreau fertile de la création cinématographique au Japon. Un exemple majeur du monde de l'adaptation live, qui est aussi une légende du cinéma japonais tout court, c'est Mr. Takashi Miike.

Cinéaste considéré comme l'un des plus productifs au monde (il peut faire plus de 3 voire 4 films par an), le réalisateur a, depuis 25 ans, mis l'adaptation au coeur de sa faste carrière. On lui doit notamment l'ultra-violent Ichi The Killer, le diptyque culte Crows Zero, Lesson Of The Evil, Terraformars, Jojo's Diamond Is Unbrekable ou encore Blade of the Immortal. Il s'est aussi essayé à l'adaptation de jeu vidéo , avec Phoenix Wright et Yakuza (qui sont d'ailleurs deux bons films).

crows zero 1

Il y a d'autres noms comme Sono Sion et son Tokyo Tribe, Air Doll et Notre Petite Soeur du récent vainqueur de la Palme d'Or Hirokazu Kore-Eda... Des cinéastes réputés et reconnus mondialement, mais le point commun de ces films : ce sont des adaptations de seinen. Ces histoires matures, plus tournées vers le thriller ou la comédie dramatique, semblent plus simples à adapter en film live qu'un shonen comme Attack on Titan.

Je n'ai pas pu parler de TOUTES les adaptations existantes, il faudrait commencer l'écriture d'un roman pour ça. Mais j'ai pu constater que ce soit au Japon ou ailleurs, les fans de mangas savent qu'une adaptation de manga, qu'importe le pays, est rarement un succès. Aux Etats-Unis, il y a un problème de respect et d'intention. Au Japon, il y a un problème de qualité. Au final, cette plongée dans le cinéma live d'animé me donne l'impression qu'il est impossible de réaliser une grande adaptation de manga en film live... Sauf peut-être quand on s'appelle Park-Chan Wook et qu'on est le réalisateur du formidable Old Boy, alors...

Sources:

Allociné ; SensCritique ; CinéAsie ; NerdTrip. 

Partagez cette news :

par Supmad

Contenu associé

Gintama (Série TV), L'attaque des titans (Série TV), Terraformars Live (Film), Sion SONO, À RENOMMER, Hirokazu KORE-EDA

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

8 commentaires

Avatar de Eléa

Alita Battle Angel devrait être plutôt fidèle. James Cameron, le producteur à l'origine du projet, est fan du manga (même s'il s'appelle Alita chez eux, au lieu de Gunnm / Gally pour l'héroïne) et je pense qu'avec Robert Rodriguez, ils vont tout faire pour sortir un produit qui nous en mettra plein la vue. Le film sera probablement aussi spectaculaire qu'un récent Ghost in the Shell (que j'ai beaucoup aimé et que je ne pense pas si raté que ça, contrairement à d'autres) et, pour faire plaisir aux fans, probablement beaucoup plus proche de la trame scénaristique originale, notamment des 2 premiers volumes. Du moins, de ce que les trailers ont montré, ç'a l'air d'être ça.

Avatar de P'tit Citron

@Golassel Aux US parce qu'ils essaient encore et toujours de trouver le filon (et que ça reste rentable en général), et au Japon parce que ça marche. :^)

Avatar de Golassel

Mais alors, pourquoi continue t-on, au Japon comme aux US, de produire ces films de piètres qualités ? A quand l'avènement d'un "Spider-Man"/"Avengers" du manga capable d'avoir un retentissement planétaire ? Alita's Last Battle en fin d'année sera t-il ce film là ? En tout cas je l'espère...

Avatar de Tori

Ce n'est pas une adaptation de City Hunter, mais de Nicky Larson… Ce qui est déjà révélateur.

Avatar de twister201

Entre respect et intention au états unis et qualité au japon, j'ai déjà bien peur de la scabreuse adaptation française de "city hunter" qui n'aura ni respect ni qualité.

Avatar de Eléa

Disons que ce qui passe mal, ce sont les histoires trop longues (donc condensées, et souvent massacrées) et tout ce qui est fantastique / SF / fantasy, etc.
Mais dès qu'on est sur quelque chose de plus réaliste (aussi bien dans des adaptations de séries matures que de romances scolaires par exemple, Orange et Your Lie in April sont 2 bons exemples), c'est plus pratique à mettre en place, ça nécessite bien moins d'effets, de folies, et si l'histoire n'est pas trop longue, ça peut être tout à fait cohérent.

Dans le genre comédie, bien qu'un peu long à adapter, Silver Spoon ne s'en tire pas trop mal, de même qu'I am not hero dans le survival / zombie (peut-être une rare exception d'un film non réaliste).

Avatar de FrEaK

Azumi, j'ai vu les 2 films il y a fort longtemps, et j'avais trouvé ça pas mal du tout, la comédienne jouant Azumi était plutôt jolie me semble-t-il.
Concernant Basilisk, l'adaptation en film était de mémoire pas trop mal (mais pareil, c'était il y a fort fort longtemps...)

Avatar de Tori

Parmi les adaptations pas trop ratées, il y a aussi Azumi… Et il y a plein de trucs que je ne suis pas sûr de vouloir voir (GeGeGe no Kitarô, par exemple).