Critique Good night, I love you 1

Goodnight, I love you met en scène Ozora, un jeune Japonais qui, après le décès de sa mère, se voit embarqué dans un voyage pour se réconcilier avec sa famille, ses souvenirs et ses motivations. Durant ce périple à travers l'Europe, nous rencontrerons de nombreux personnages, avec une chose en commun : un deuil difficile...

Si la belle couverture et l'intriguant synopsis m'ont conquis dès le premier coup d'oeil, je ressors plus mitigé de la lecture. Graphiquement déjà, ça n'a rien à voir sans les couleurs. C'est bien plus simple et bien moins précis à l'intérieur. Ce n'est pas choquant pour autant ; il y a un certain style que l'auteur met en avant, et ça fonctionne plutôt bien. Mais force est de constater qu'il y a matière à s'améliorer...
Le rythme, aussi, est quelque peu déroutant. L'intrigue démarre rapidement, les passages s'enchaînent vite et ne nous laissent que peu de temps pour encaisser et s'émouvoir. Encore une fois, ce n'est pas complètement à jeter. C'est déstabilisant au début, mais après quelques chapitres, on s'habitue et ça accentue le caractère unique du titre.
Enfin, pour finir avec les reproches, j'ai difficilement accroché à l'ambiance. L'auteur cherche à mélanger drame et humour, et ici, ça ne fonctionne pas très bien. Au contraire, à cause de cela, l'oeuvre perd un peu en crédibilité...

Ceci étant dit, il ne faut pas s'arrêter à ça. Malgré ses lacunes, j'ai bien apprécié cette lecture, prenante et touchante. L'introduction est instable, mais une fois les bases posées, le récit gagne en confiance et on finit captivé. L'ambiance s'impose, et certaines scènes à la fin du tome sont vraiment émouvantes. Bref, ça s'améliore assez rapidement. Ce n'est pas parfait bien sûr, mais ça prouve un certain potentiel, qui peut être exploité durant les prochains chapitres.

Les personnages également sont attachants et bien construits. Sans être particulièrement uniques, leurs personnalités sont bien retranscrites. C'est agréable de les suivre, de suivre Ozora notamment, lors de ce périple ; et c'est tout aussi sympathique de découvrir à chaque étape de nouvelles têtes. L'idée du "road-trip" est bien utilisée...

Au final, ce premier tome constitue une petite déception, mais tout n'est pas à jeter, loin de là ! Il y a un certain potentiel, qui ne demande qu'à émerger... L'introduction est difficile, mais une fois dans le récit, ça devient vraiment intéressant. Je note également de bons personnages et un thème à la fois original et bien mis en avant. Bref, du bon et du mauvais, mais j'ai bon espoir pour la suite, et je pense que la curiosité suffit pour jeter un oeil à ce titre.

6
Malgré un synopsis et une couverture qui vendent du rêve, je n'ai pas été convaincu par ce premier tome. Si l'on s'attend à profiter d'un périple plein d'émotions en Europe, un rythme trop soutenu et des passages qui s'enchaînent trop vite nous empêcheront de facilement nous plonger dans le récit. Tout n'est cependant pas à jeter. La fin se rattrape avec de belles et touchantes scènes. Les personnages sont, sans être exceptionnels, attachants et sympathiques ; et les découvrir au fil de ce road-trip est agréable... Il y a donc du potentiel, mais c'est encore un peu tremblant. A suivre...

Achetez Good night, I love youT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par P'tit Citron

Je n'aime pas spécialement le citron. Je poste souvent sur Twitter, alors n'hésitez pas à m'y rejoindre ! ;)

Site/blog perso : https://twitter.com/Ptit_Citron

Contenu associé

Good night, I love you (Manga), Good night, I love you T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire