Critique Black Butler 26

Black Butler a toujours occupé, occupe, et occupera toujours une place importante de ma bibliothèque. C'est en fait, bien que cela ne veuille pas dire grand-chose, l'œuvre que je considère comme ma préférée. Ce vingt-sixième volume constitue, plus que le premier que je critique, un tournant inattendu mais nécessaire à l'intrigue...

Le scandale de l'affaire du Music Hall a été dévoilé, mais Bravat est en fuite et Elizabeth semble toujours introuvable... Alors que Ciel et Sebastian tentent d'élucider les derniers mystères qui entourent cette sanglante affaire, un drame se produit à la résidence Londonienne du comte... Tandis que des coups de feu retentissent et brisent le silence de la nuit, d'inattendus évènements se préparent...


Si jusqu'à maintenant, l'horreur était présente mais camouflée par l'humour abondant du titre, Toboso Yana nous rappelle avec ce tome les bases de récit de vengeance sur lesquelles s'est construite l'histoire. Ici, les vannes laissent place au drame. Difficile d'imaginer lire Black Butler sans sourire une seule fois, et pourtant...

Passés d'autres évènements que je ne peux décemment pas vous révéler, plusieurs chapitres seront consacrés au passé de Ciel, enfin révélé dans un long flashback qui continuera jusqu'au prochain volume. En plus d'y découvrir un nouveau personnage très inattendu mais tout aussi important, nous profiterons d'autres protagonistes comme la famille des Phantomhive. Le contraste entre la douceur et la gaieté de ce passage et l'horreur qui en découle ne fait qu'accentuer la subtile mais profonde tristesse que se dégage des pages, illustrées d'une main de maître. La lecture en devient presque douloureuse... C'est si malheureusement splendide...

Beaucoup d'émotions pour un tome que l'on aurait pensé concluant une sombre affaire, pour repartir sur un ton plus léger. Seul l'avenir nous le confirmera, mais le récit semble prendre une tournure très sombre, laissant les années de rires et de joies au passé. En y réfléchissant, c'était essentiel pour développer l'intrigue principale, jusque-là laissée de côté au profit de nombreux, et bien sûr palpitants, arcs narratifs. Quoi qu'il en soit, après un tel tome, je ne peux qu'être encore plus impatient de découvrir la suite...

9
Définitivement surprenant et bouleversant, ce vingt-sixième volume de la série de Toboso Yana oublie le bel humour et retourne sans un dernier regard vers des bases dramatiques. Après différents évènements plus percutants les uns que les autres, le passé de Ciel nous est illustré en détail lors d'un flashback inattendu. Le contraste entre la gaieté du passage et l'horreur qui en découle ne fait qu'accroître l'imperceptible tristesse des pages, sublimement illustrées. En bref, un tome inoubliable.

Achetez Black ButlerT.26 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par P'tit Citron

Je n'aime pas spécialement le citron. Je poste souvent sur Twitter, alors n'hésitez pas à m'y rejoindre !! ;)

Site/blog perso : https://twitter.com/Ptit_Citron

Contenu associé

Black Butler (Manga), Black Butler T.26

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire