Critique Magi - The Labyrinth of Magic 27

Tout bonnement excellent dans sa dernière ligne droite, les aventures d’Aladin & cie ne cessent de nous en mettre plein les mirettes grâce aux multiples révélations concernant la construction de l’univers dans lequel ils évoluent mais aussi les nombreux rebondissements qui jalonnent le dernier acte du récit. Ohtaka Shinobu fait vrombir les moteurs de son imagination débordant nous offrant alors une belle montée en puissance nous bluffant aussi bien par le côté artistique de son œuvre que par les avancées d’un scénario élaboré avec talent. Le récit a souvent emprunté des chemins très sombres, on ressort toujours de ces passages quelque peu déboussolé et désireux de connaître le sort de personnages qu’on ne souhaite en aucun cas voir se terminer de funeste façon. En effet, les scènes de full baston régnant en maître dans le précédent opus nous ont scotchées sur place dans un final des plus inquiétants. C’est donc avec une avidité sans pareille que l’on dévore ce vingt-septième tome qui démarre sur les chapeaux de roues avec la découverte des terribles conséquences de cette effroyable confrontation entre des personnages qui autrefois étaient des amis sincères.

C’est donc un suspens de folie qui rythme les premières pages puisque c’est le cœur battant qu’on découvre l’issue du duel de Magi et le sort réservé à Ali baba. Tout d’abord, la détermination dont fera preuve Aladin pour arrêter Judal par tous les moyens force le respect pour ce personnage qu’on sait pacifiste dans l’âme. Son courage, sa tristesse d’avoir eu recours à une telle magie et surtout sa prise de responsabilité démontre à quel point il est parvenu à acquérir une grande force et maturité depuis le début de l’aventure tout en restant fidèle à lui-même. Il s’est dressé de toutes ses forces contre les projets destructeurs de son adversaire, ce qui renforce la belle image qu’on a de lui et bien sûr notre attachement envers ce dernier. La façon dont ce duel s’est déroulé et terminé nous laisse sans voix. Dans cette triste affaire, les conséquences ont été terribles pour les deux camps. Fallait-il en arriver à un tel extrémisme au nom de leurs idéaux? Toujours est-il qu’Hakuryû décide de poursuivre ses plans, ce qui n’augure rien de bon pour l’avenir même si la menace d’Illah est peut être définitivement écarté. Ensuite après vingt-sept tomes passés en sa compagnie, voir le rôle d’un personnage auquel on s’est fortement attaché au fil de ses mésaventures s’arrêter est très difficile à digérer. On a donc ce petit réflexe qui consiste à se dire que l’auteur ne peut pas terminer son histoire sans ce dernier et que l’espoir est encore permis. L’amour que lui voue Aladin et tous ses amis nous touchent en plein cœur, ils vont tout tenter pour ramener Ali baba. L’émotion est au rendez-vous !

Parallèlement, l’auteur continue de nous faire réfléchir à travers les aspirations pour  l’avenir de ses différents personnages. Elle prépare doucement le terrain pour la suite et amorce ce qu’il semblerait être le dernier affrontement entre l’empire Kô et celui de Hakuryû. On se retrouve d’un côté avec un personnage empli de haine voulant détruire pour mieux rebâtir et d’un autre les dirigeants de l’empire Kô qui souhaite unifier le monde en imposant une seule et même vision à ce dernier. On a donc hâte de découvrir les plans de l’auteur à ce sujet et quelle sera le fin mot de l’histoire pour ces deux camps. Nul doute que de très nombreux rebondissements nous attendent au cours des dix derniers tomes, vivement donc !    

Dans la dernière partie du tome, on découvre justement le fameux petit twist imaginé par l’auteur concernant le sort des deux personnages qui ont récemment trouvés la mort dans ce tome. Même si l’idée a de quoi nous emballer, j’aurai personnellement attendu avant de la mettre en scène histoire de faire durer le suspens  un peu plus longtemps et surtout de nous laisser le temps de pleurer l’un de nos personnages préféré. Cela dit, on reste très curieux de voir ce que ce rebondissement va donner par la suite !     

8
Tout ceci donne un tome assez riche en rebondissement et en émotion qu’on dévore avec un plaisir certain. L’auteur nous invite à réfléchir nous confrontant aux idéaux de ses personnages et continue de créer de l’impatience grâce à ses nouvelles idées et perspectives d’un récit toujours aussi bien mené. Il ne lui reste désormais plus que dix tomes pour conclure cette magnifique aventure qu’est Magi, the labyrinth of magic, nul doute qu’elle y parviendra avec talent !

Achetez Magi - The Labyrinth of MagicT.27 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

Magi - The Labyrinth of Magic (Manga), Magi - The Labyrinth of Magic T.27

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire