Critique Kiss me at midnight 1

Kaede Ayase est un jeune idole et acteur très en vogue. Un jour, il va tourner une scène d'un film dans le lycée d'Hinana Hanazawa, une jeune fille qui va, par un heureux hasard, être figurante dans cette même scène. D'abord aux anges, la lycéenne qui admire et idolâtre la star va malencontreusement découvrir une facette bien étonnante de Kaede ; c'est un obsédé des formes féminines, un "prince pas si charmant". Mais malgré cela, tous deux vont se rapprocher petit à petit...

Signé par Rin Mikimoto et édité en France par Pika, Kiss Me At Midnight est un shoujo mêlant merveilleusement bien charme, romance et humour. Bien que plutôt classique, ce premier tome nous propose une lecture fluide et agréable, accompagnée de nombreux sourires...

L'héroïne est une simple lycéenne, alors que le héros est une super star... Les deux protagonistes évoluent dans un monde diamétralement opposé ; c'est explicitement exprimé, et clairement utilisé pour créer un contraste certain entre les deux personnages du manga. Ce n'est pas la première fois que l'on peut voir ce genre de relation, mais l'autrice en utilise ici tout le potentiel...

Hinana est une jeune fille plutôt banale ; un personnage très classique. Tout comme pour le récit, cette non-originalité est totalement assumée par l'autrice, et même mise en avant... Toutefois, il y a un intru à ce trait classique, caractéristique des comédies romantiques, repris dans cette histoire. C'est évidemment Kaede. Son masque d'idole parfait laisse petit à petit transparaitre une personnalité toute autre. Il nous apparaît comme un garçon drôle te décomplexé, tout de même entreprenant... Mais, ce n'est pas ce que j'ai remarqué de plus intéressant chez lui... En fait, il y a des moments où on a du mal à le cerner ; à comprendre ses intentions. Des moments où on ira jusqu'à se méfier de lui. Par exemple, lorsqu'il feint une coïncidence pour retrouver Hinana, l'idée qu'il soit en quelque sorte malintentionné nous traverse l'esprit. C'est vrai, c'est un adulte célèbre, qui a tout pour lui, et qui essaye à tout prix de se rapprocher d'une lycéenne jeune et naïve... Bien sûr, cela ne nous empêchera pas d'apprécier Kaede ; et au final, ces moments de doute servent peut être tout simplement à créer une tension que l'autrice prendra plaisir à casser à grands coups d'humour. Mais toujours est-il que j'ai trouvé cet aspect-là du caractère de l'idol intrigant et intéressant...

Les dessins, eux aussi, sont très bons. Avec un patte subtile, l'autrice crée des graphismes maîtrisés, avec des traits courbes et précis... J'aime beaucoup ce style, assez unique et reconnaissable ; finalement très sympathique...

7
Ce premier tome de Kiss me at Midnight est très classique dans son interprétation de la comédie romantique. Cet aspect de l'histoire, totalement assumé par Rin Mikimoto, laisse finalement transparaître un ton humoristique, voire même décalé. Les personnages, quant à eux, sont attachants et drôles. Kaede est particulièrement intéressant ; le contraste entre sa façade d'idole parfait, et sa personnalité plus profonde, est plutôt bien représenté. En bref, c'est une histoire sympathique, drôle et charmante, à la lecture agréable...

Achetez Kiss me at midnightT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par P'tit Citron

Je n'aime pas spécialement le citron.

Contenu associé

Kiss me at midnight (Manga), Kiss me at midnight T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire