Critique Re:teen 1

Il doit sauver les rescapés emprisonnés d'un dôme de lumière...


re:teen de Date Masanori et Ohori Yutaka, sorti des écuries Doki-Doki est un shonen en 3 tomes destiné à un public assez jeune (12-15 ans). Le manga a un pitch de base de Science-Fiction: depuis 13 ans, la ville de Sumihama est isolée sous un dôme de lumière infranchissable hormis pour les matériaux et anciens habitants issus la dite-ville, pour une raison inconnue. Ainsi, le lieutenant Oro Gataka, 24 ans, originaire de Sumihama, a la mission de traverser le dôme pour (1) récupérer les drones portés disparus (2) identifier le point d’origine PJM (ne me demandez pas ce qu’est cette abréviation) et (3) si possible sauver les rescapés. Sans surprise Oro réussit à traverser le dôme avec succès mais se fait aussitôt engloutir par une lumière blanche. Il se réveille alors à l'intérieur de la ville mais dans son corps d'enfant de 11 ans ! Il se trouve qu'il a voyagé dans le passé, juste avant l’apparition du dôme !


... mais en fait, c'est pas si important que ça finalement...


Le pitch SF de base est classique et laisse penser que l'histoire va tourner autour d’Oro tentant de percer les mystères du dôme et d'en éviter l'apparition. Mais en fait non, en tout cas pas pour ce premier tome... Les auteurs ont suivi une autre piste scénaristique, celle de l'histoire d'amour entre Oro et Kazuki, son ancienne amie d’enfance. En effet, à peine arrivé à l'intérieur du dôme, Oro se retrouve embarqué de force par sa vieille bande d'amis qu'il n'avait pas revu depuis l'apparition du dôme et c'est ainsi qu'il perd son temps (et le notre j'ai presque envie de dire) à jouer avec eux, ou bien alors à provoquer en duel de poker le père de Kazuki. Effectivement, mettant de côté sa mission, Oro décide d’aider Kazuki contre son père qui s’oppose à leurs fiançailles. Son père accepte alors de jouer une partie de poker qui met en jeu les fiançailles de sa fille de 12 ans et d’un gamin de 11 ans…


Quand l'absurde s'invite à la fête


Vous trouvez ça absurde ? Et bien l'histoire, autant que les personnages et leurs réactions sont absurdes, que ce soit des enfants ou pire des adultes. Il était tentant de croire qu’Oro allait faire preuve d'intelligence, du haut de ses 24 ans et sa formation militaire tactique. Seulement, le manga donne de faux airs que le personnage est réfléchi alors qu’en réalité, ses raisonnements sont insensés et ridicules. A titre d'exemple, il cherche son meilleur ami Q qui était mort peu de temps avant l’apparition du dôme, il utilise même de la super technologie avancée pour ça mais sans succès…. Mais comment ne se souvient-il plus où son ami habite ou bien de son numéro de téléphone ? Ce manga est truffé d’illogismes de ce genre, qui font totalement sortir de l’histoire. Au cours de ce premier tome, on apprend strictement rien sur le dôme. On a rien à se mettre sous la dent, hormis le mystérieux ami Q d’Oro, mort tragiquement dans un incendie, juste avant qu’il puisse voir Oro pour lui montrer quelque chose d’important qui concernait « l’avenir de la ville et même du pays tout entier ». Exit depuis perpète ses missions de haute importance impliquant la vie de milliers de citoyens, place à l’amour ! Le vrai !


Les autres personnages sont également clichés. On a droit à la bande d'amis avec la cheffe Kazuki qui est une fillette au sale caractère, mytho et amoureuse, voire obsédée par le jeune héros sans oser lui avouer. On a également l’intello taciturne et la fillette timide et introvertie. Les dialogues sont également risibles avec des “Je me suis dit que je pourrais te montrer ma poitrine pour fêter ça” qui sortent de la bouche d'enfants de 12 ans.


Niveau dessin, je dirais que ça manque de dynamisme avec des trames ou des perspectives et angles intéressants peu présents. Les amateurs de petites filles kawai en maillot de bain arborant des poses sexy seront en revanche comblés.


Une conclusion qui ne donne pas franchement envie de lire la suite...


En conclusion, les deux auteurs sont passés complètement à côté de l’aspect science-fiction de leur œuvre durant ce premier tome. Bien qu’il semble que la suite se concentre plus dessus, cela s'annonce peu prometteur au vu du début…. Ainsi, à moins que les fillettes pré-pubères en maillot de bain soit votre came ou que vous ayez moins de 15 ans, je vous recommande vivement de passer votre chemin. J’ajouterais même que cette œuvre est quasiment une insulte à l’intelligence des lecteurs adolescents à cause d’un manque cruel de logique et des personnages aussi clichés. Une histoire simplifiée pour des jeunes oui mais qu’il y ait au moins des personnages crédibles et humains, même si leurs doutes et interrogations peuvent être moins complexes.

5
Le lieutenant Oro Gataka a la mission de pénétrer à l'intérieur d'un dôme de lumière apparu il y a 13 ans autour d'une ville et d'en percer les mystères. Seulement, il se retrouve propulsé dans le passé juste avant l'apparition du dôme, dans son corps d'enfant. Ce shonen de Date Masanori et Ohori Yutaka n'est pas fantastique et contient bien moins de Science-Fiction que ce que le pitch de base laissait supposer. En effet, les auteurs ont préféré pour ce premier tome privilégier l'immersion d'Oro dans sa vie passée dans sa vieille bande d'amis. Ainsi l'intrigue n'est pas intéressante et même si ce premier tome se concentre vaguement sur les sentiments amoureux d'enfants pré-pubères, cela laisse de marbre tant la série est ponctuée d'illogismes et que le sujet est traité grossièrement.

Achetez Re:teenT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par mimy28

Baignant dans les mangas depuis maintenant plus de 10 ans, j'ai progressivement ouvert mon panel d'intérêt des shonen aux seinens en recherchant des histoires bien ficelées qui proposent d'intéressantes pistes de réflexions et avec plutôt de beaux graphismes.

Contenu associé

Re:teen (Manga), Re:teen T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire