Critique Talentless 1

Talentless, nouveauté des éditions Doki Doki, est un thriller écrit par Looseboy et dessiné par Furuya Iori. Ce manga à l'apparence classique se joue des codes pour créer un contenu plus surprenant...

Nos personnages évoluent dans une école bien spéciale : une école pour les Prodiges, des adolescents doués de superpouvoirs. On leur a dit qu'ils étaient là pour apprendre à combattre ce qu'on appelle les ennemis de l'humanité ; des êtres à priori monstrueux n'existant que pour détruire l'espèce humaine... Un jour, deux nouveaux élèves font leur entrée à l'école : Kyôya Onodera et Nana Hiiragi. L'un est un jeune homme très mystérieux et un peu asocial, tandis que l'autre est une jeune fille charmante et entreprenante. Seulement, les motivations de la lycéenne ne sont pas seulement de s'intégrer. Il s'agirait plutôt de se rapprocher de ses cibles, pour mieux les éliminer...


En lisant le premier chapitre, on a l'impression de lire un contre-exemple de l'originalité. Les élèves principaux et leurs pouvoirs nous sont présentés ; tous sont très banals, et leurs pouvoirs vus et revus. Celui qui sera au centre du chapitre, Nanao Nakajima, est probablement le personnage le plus typique de tous. Souffre-douleur, physiquement banal, résultats moyens, et son pouvoir ? Il peut annuler ceux des autres... Effectivement, en lisant ça, on a peur pour la suite... Mais finalement... A la fin du premier chapitre, quelle est notre surprise de voir Nana, qui s'est très vite liée d'amitié pour Nanao, habilement assassiner le jeune homme. C'est là que l'oeuvre se démarque très clairement des autres thrillers du genre.

On apprend que Nana est envoyé par le gouvernement pour éliminer tous les élèves, qui s'avèrent être les fameux ennemis de l'humanité. Ils ne le savent pas encore, mais leurs pouvoirs représenteraient apparemment un grave danger pour la population. S'ils venaient à s'éveiller, le nombre de victimes serait estimé à plusieurs millions...
Je vous passe les détails, mais la situation du gouvernement par rapport à cette menace, et les mesures qu'il prend ne sont à mon sens vraiment pas crédibles. Il suffit de réfléchir cinq minutes pour comprendre que tout est bourré d'incohérences, et d'ailleurs, un des personnages de l'histoire va lui aussi s'en rendre compte. C'est Kyôya, l'élève arrivé en même temps que Nana. Il va être le principal obstacle aux plans de la jeune fille. Il est très intelligent et va très vite se rendre compte que quelque chose cloche. Rapidement après avoir commencé à enquêter, il découvrira que Nanao s'est fait assassiner, et essayera d'en apprendre plus. Le 'combat' psychologique qu'il va mener directement contre Nana est pour moi le plus gros point fort de ce premier tome. Leurs plans et réflexions sont bien élaborés et assez imprévisibles. Tout comme les meurtres de la lycéenne d'ailleurs, qui sont bien pensés et pour le coup plutôt crédibles..

Pour finir, ce premier tome révèle un bon potentiel sans être excellent. Il y a des bons côtés, comme les personnages de Nana et de Kyôya et leur combat psychologique ; mais aussi des mauvais, comme les bases de l'histoire qui ne sont pas crédibles et parfois incohérentes entre elles, ou la plupart des personnages secondaires qui sont très banals et déjà vus. Les dessins quand à eux sont tout aussi classiques ; clairs mais pas exceptionnels. A suivre avec les prochains tomes, mais je reste pour l'instant assez perplexe.

Commentaires (0)