Critique Reine d'Égypte 4

Suite au coup d’éclat du dernier tome durant lequel Chepsout a empoisonné à mort le pharaon tyran Thoutmosis II, elle a désormais accès au trône en tant que reine régente – mère du futur pharaon le petit Thoutmosis III (Djehouty). Cependant, même en reine régente, Chepsout est toujours limitée dans ses fonctions à cause de l’autorité des prêtres d’Amon. Or, son but ultime est de devenir une femme-pharaon et non pas mère du pharaon. Le chemin est donc encore long pour elle.


Ce tome voit venir un nouveau personnage de future envergure: le fils de Chepsout qui a tout l’air d’un futur sociopathe comme feu son père, au grand damne de Chepsout ! En effet, elle a fait la grave erreur de confier une partie de l’éducation de son fils au serviteur d’Amon Sobek qui a fait à Chepsout de beaux discours sur la possibilité de l’aider à arriver un jour à un accord avec les prêtres d’Amon. Malheureusement, cela va tourner court au moment où Djehouty va être poussé et même félicité pour avoir puni par la mort le jeune garçon qui était son équipier d’arme après que celui-ci lui ait crevé l’œil par auto-défense. Ainsi Djehouty est initié aux dogmes d’autorité et de violence prônés par les prêtres d’Amon. C’est là qu’on voit que dans la quête du pouvoir, tout est permis et il faut choper des pions à l’adversaire et dans cette partie, Chepsout est clairement en train de perdre son fils. Heureusement pour elle, elle voit revenir Senmout, son fidèle conseiller de confiance et elle va également tenter de s’allier aux adorateurs des autres divinités qu’Amon.


De manière général, j’ai trouvé ce tome en-dessous de mes attentes quant à ce que j’attendais depuis la fin du dernier tome. En fait, je ne suis pas sûre d’avoir envie de voir une mère et son fils s’entredéchirer pour la place de pharaon… J’aurais peut-être préféré qu’il la suive et qu’ensemble, ils affrontent les prêtres. Après c’est personnel à cause de ma vision romantique des récits… Certaines personnes pourraient donc vraiment apprécier de voir ce clash entre mère et fils qui ne peut que s’agrandir si cela continue comme cela.

7
Thoutmosis III ou Thoutmosis II-junior, l’enfant de Chepsout et Thoutmosis II tourne au sociopathe rapidement lorsqu’il tue sans beaucoup de scrupule son camarade d’entraînement militaire. Je ne m’attendais pas à ce que le prochain adversaire de Chepsout pour accéder au titre de pharaon soit son propre fils. En effet, les prêtres d’Amon ont su retourner Djehouty contre sa mère. Je ne sais pas si cela fait partie de l’Histoire du personnage mais cela promet un clash entre mère et enfant pour le prochain tome. Le retour de Senmout va permettre à Chepsout de soit remettre son fils sur son chemin ou le cas échéant l’affronter par la stratégie.

Achetez Reine d'ÉgypteT.4 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par mimy28

Baignant dans les mangas depuis maintenant plus de 10 ans, j'ai progressivement ouvert mon panel d'intérêt des shonen aux seinens en recherchant des histoires bien ficelées qui proposent d'intéressantes pistes de réflexions et avec plutôt de beaux graphismes.

Contenu associé

Reine d'Égypte T.4, Reine d'Égypte (Manga)

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire