Critique Kedamame, l'homme venu du chaos 1

Japon, 1246. Une troupe de saltimbanques parcoure le pays du soleil levant. Parmi eux, Kokemaru, un étrange bouffon grimé en félin, dont le bras gauche lui manque. Celui-ci agit en protecteur auprès des deux danseuses du groupe sans que celles-ci ne le sachent réellement. Son pouvoir réside d'ailleurs dans son absence de bras qui a laissé place à une sorte de pince de crabe, entité mystique et surpuissante. Leur chemin les mène jusqu'à de sombres affaires d'assassinat barbaresques de prostituées.

Kedamame installe dès lors une intrigue qui ne conviendra pas aux plus jeunes lecteurs, de part son caractère morbide, violent, sanglant et parfois même sexuel. Nous présentant des personnages tous plus intriguants les uns que les autres, l'auteur dépeint un Japon médiéval digne de l'univers de Tolkien, en y incluant bien-sûr des éléments plus moroses tels que la prostitution et la chasse à l'homme. L'histoire est d'autant plus prenante qu'elle est accompagnée de graphismes tout à fait intéressants du fait de leur beauté remarquable. Ceux-ci accentuent en effet les émotions faciales, donc internes par syllogisme, mais aussi la réalité des décors et l'atrocité des événements. De la sensualité des filles de joie au dégoût provoqué par les créatures fantastiques, tout y est pour susciter une quelconque réaction chez le lecteur !

Ce qui manque à ce premier volume pour répondre à toutes ses promesses semble malheureusement être le rythme. L'histoire peine à démarrer véritablement, et ce n'est que dans les dernières pages que tout semble vouloir s'enchaîner. Mieux vaut tard que jamais, et la parfaite maîtrise du dessin servent à palier ce manque de rigueur, mais ce point noir mérite d'être relevé.

Finalement, la seule et véritable question que nous avons en tête à la fin de notre lecture est la suivante : « qui es-tu, Kokemaru ? ». La réponse ne nous est heureusement pas donnée de suite, mais il est intéressant de constater que celui qui se cache derrière un « bouffon grimé en félin » comme nous l'avons appelé tantôt, semble ne pas être celui qu'il veut bien montrer. La couverture donne un élément de réponse, mais difficile encore de savoir si ses intentions sont vraiment louables ou non, ou encore si son bras atrophié est un don ou une malédiction ?

Toujours est-il que malgré son manque de rapidité à démarrer, ce premier tome est prometteur en de nombreux points et annonce un second volume qui ne peut qu'être mieux comme l'histoire semble maintenant en marche.

7
Des graphismes superbes, une intrigue intéressante, des personnages envoûtants, tout est réuni pour faire de Kedamame une très belle oeuvre. Il lui manque cependant un peu de rigueur dans le déroulement des événements.

Achetez Kedamame, l'homme venu du chaosT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Ashitaka

Lecteur de mangas depuis mon plus jeune âge. Certains ont grandi avec Disney, moi ce fut avec Ghibli !

Contenu associé

Kedamame, l'homme venu du chaos (Manga), Kedamame, l'homme venu du chaos T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire