Critique Moi, quand je me réincarne en slime 2

Résumé d’une page en ouverture du tome 2, histoire de se remémorer le lieu d’escale dans notre aventure et nous voià repartis. La rencontre entre Limule et le Roi des nains est brève durant le procès qui cherche à le condamner lui et ses nouveaux amis les nains, mais c’est suffisant pour que le monarque fasse forte impression. D’ailleurs, l’auteur a finalisé en détails son apparence, j’ai été surprise et happée par l’expression intense de son regard qui voit tout, même l’invisible. Il attire notre attention et nul doute qu’on le reverra bientôt. Reste à savoir si à ce moment-là il sera un allié ou un ennemi pour notre slime un peu tête en l’air.

Se profile ensuite Shizu, une jeune fille énigmatique qui part en quête de la forêt de Jura. Elle s’impose dans un groupe de compagnons, ce même groupe entraperçu au tout début du tome 1. Son masque ne cache rien au lecteur qui devine aisément qu’il s’agit de la fille des visions de Limule. La suite cependant prend au dépourvu. Je ne parle pas des combats, ni de la facilité déconcertante avec laquelle encore une fois Limule se débarrasse d’un adversaire puissant, mais du sort réservé à Shizu.

Ce tome n’offre aucune réponse à nos questions, bien au contraire, il nous oblige à en poser davantage. On apprend toutefois que Limule n’est pas l’unique humain originaire de son monde, que d’autres comme lui ont été téléportés ici du jour au lendemain. Les circonstances semblent différer d’un cas à l’autre, même si la notion de « danger mortel » reste commune pour le moment. L’époque ne semble pas influer ou disons plutôt que les pouvoirs permettent de jouer avec le temps. Enfin, jusqu’à un certain point.

Un dénommé Leon Cromwell parvient jusqu'aux oreilles de Limule et lui c’est sûr ce n’est pas un copain. Il y a de l’action dans ce volume, même si franchement, certains faits s’enchaînent trop rapidement. Je me demande si nous ne sommes pas encore dans l’introduction de l’histoire, la mise en place des éléments. Si tel n’est pas le cas, alors on manque clairement de matière. Limule continue d’avoir le beau rôle malgré son aspect mignon. La voix de Grand Sage qui l’accompagne dans sa tête et le guide sur ses pouvoirs a toujours la solution du problème qui se présente à lui, tandis que de notre côté et bien qu'on dirait une voix d’ordinateur, on ressent comme une « âme » qui pourrait penser d’elle-même. Elle titille notre curiosité.

Il s’avère que malgré quelques défauts, on passe un super moment. J’ignore si c’est l’univers, le style graphique ou cette boule bleue aux capacités hors normes qui me captivent mais j’aime. Mention spéciale encore une fois pour le Roman Bonus que nous raconte Veldra le Dragon. Il apporte un vrai plus.

7
Un tome 2 qui met l’accent sur le passé d’une jolie demoiselle. Limule via ses combats plutôt expéditifs continue d’emmagasiner des capacités presque divines. Il met tout le monde à plat sans réellement fournir d’effort et on se demande finalement quel sera son but. Pour l’instant, il se laisse un peu porter par le hasard, ou la destinée. La tournure des choses surprend vers la fin, parfois les rencontres brèves suffisent pour être marqué à vie. Rendez-vous au tome 3.

Achetez Moi, quand je me réincarne en slimeT.2 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par KssioP

Continuellement l'esprit ouvert, je n'exclue aucun genre si ce n'est peut-être le genre guimauve ou Arlequin. J'aime cependant ce qui est différent, ce qui surprend. Rêveuse dans l'âme et aventurière chevronnée avec une manette en main, ma table de chevet se couvre de mangas, de romans, de cd's et d'une feuille de papier. Et bien souvent aussi d'un biscuit accompagné d'un thé car lire c'est certes bien mais avec confort et gourmandise c'est juste parfait.

Contenu associé

Moi, quand je me réincarne en slime (Manga), Moi, quand je me réincarne en slime T.2

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire