Critique Le diable s'habille en soutane 1

Cela faisait des années que je n’avais plus lu un titre de Yuki Yoshihara, n’étant pas très friande de ses succès actuels. Mais quand j’ai vu la couverture du Diable s’habille en Soutane, puis le résumé, je me suis dit que le cocktail comédie romantique/sexe mêlé au christianisme devrait tenir la route et détendre l’atmosphère. Pari gagné à moitié.

Nanako, une jeune femme blonde un peu naïve, surprend un mois avant son mariage son fiancé en plein ébats avec une autre femme. Désespérée, ses pas la conduisent dans l’église qu’ils avaient choisie pour la cérémonie. En femme humaine et normale, elle prie en cris et en larmes la mort de son volage fiancé mais le Pasteur… tout à l’opposé du bon catho, lui suggère plutôt de se venger sans passer par la voie divine. Oui vous avez bien lu, l’homme à la collerette blanche lui chuchote à l’oreille de tout simplement tuer d’elle-même l’homme pour rompre leurs fiançailles. Nanako hésite, elle pense même à pardonner quand elle voit sa sœur si heureuse de son mariage, mais l’homme d’église ne la lâche plus et la pousse tout doucement au crime. La suite je vous laisse découvrir, rappelez-vous seulement qu’un homme qui vous a trompé une fois, recommencera.
Et qu’un homme très mignon qui vous veut du bien sans vous connaître, même un pasteur, ne vous aidera jamais gratuitement.

Yoshihara a l’art et la manière de créer de situations improbables et de malicieusement torturer ses personnages. Pour notre plaisir évidemment, on s’attache tout de suite à Nanako et on apprécie le sadisme faussement caché du pasteur. On sait d’avance qu’une romance va se former, l’autrice ne déçoit jamais de ce côté-là. On sait aussi qu’au aura droit à des scènes chaudes même si pour le moment tout reste chaste. M’enfin ils n’allaient pas se sauter dessus du jour au lendemain, enfin pas avec le passif de l’héroïne. L’humour est omniprésent comme d’habitude (Petit clin d’œil très drôle pour l’Attaque des Titans). Juste, on regrettera un manque de fond, de matière sur les différentes histoires.

En effet, la plupart des chapitres sont indépendants si bien que globalement c’est traité superficiellement. Tout est un peu précipité, les autres personnages presque anonymes ne sont qu’un faire-valoir du couple en devenir. La sœur de Nanako aurait pu rompre cette linéarité légèrement ennuyeuse mais finalement même son histoire à elle est bâclée et on l’oublie sitôt.

J’en attends plus pour la suite, Yuki Yoshihara peut largement mieux faire, elle me l’a déjà prouvée par le passé. Reste que l’idée de base est sympa. Le titre illustre parfaitement le caractère du pasteur et c’est tant mieux. Marre des mauvais sermons. Son style graphique n’a pas changé. Toujours aussi simple et épuré, on s’y retrouve c’est rassurant. Et comme toujours, elle nous régale de pages bonus la concernant entre les chapitres. Elle continue de nous caricaturer sa vie en quelques cases, son chat qui n’est pas son chat et ses mésaventures. Ma note ne monte pas très haut car je ne peux décemment pas nier les défauts du tome 1 mais j’espère bien offrir mieux la prochaine fois.

6
Un premier tome qui fera plaisir aux fans de Yuki Yoshihara. Ils ne seront pas dépaysés, on retrouve tout ce qui fait son succès. Enfin non, pas encore de scènes libidineuses mais cela aurait manqué de crédit ici. Ce tome 1 n’est hélas pas exempt de défauts, on a tendance à s’ennuyer des histoires secondaires qui sont nombreuses. Il n’y a pas vraiment de fil conducteur et les nouveaux lecteurs auront peut-être du mal à accrocher. Le personnage du pasteur est toutefois percutant et j’ai hâte de savoir ce qu’il réserve à Nanako.
  • Le Pasteur sadique
  • L'humour
  • Yuki Yoshihara
  • Histoires secondaires superficielles
  • Pas de fil conducteur

Achetez Le diable s'habille en soutaneT.1 chez nos partenaires

EUR 6,99

Partagez cette news :

par KssioP

Continuellement l'esprit ouvert, je n'exclue aucun genre si ce n'est peut-être le genre guimauve ou Arlequin. J'aime cependant ce qui est différent, ce qui surprend. Rêveuse dans l'âme et aventurière chevronnée avec une manette en main, ma table de chevet se couvre de mangas, de romans, de cd's et d'une feuille de papier. Et bien souvent aussi d'un biscuit accompagné d'un thé car lire c'est certes bien mais avec confort et gourmandise c'est juste parfait.

Contenu associé

Le diable s'habille en soutane (Manga), Le diable s'habille en soutane T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire